İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Géraldine tome 2-Chapitre 11

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Blowjob

Géraldine tome 2-Chapitre 11Chapitre XI – Nettoyage »à sec »“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”Gémit Géraldine, surprise par ce réveil à l’eau glacée, qui avait « transpercé » la camisole de latex par l’eau qui s’infiltraient par les ouvertures des seins. Satisfaite, Ambre posa le seau en regardant Géraldine grelottante sur son matelas de latex. Elle commença par bloquer le tube de la sonde urinaire avec une pince médicale et débrancha le sac, détachant ensuite la camisole de la soumise frigorifiée de son lit, avant de lui retirer sa cagoule.“ – J’ai froid !! ”Geignit doucement Géraldine, d’une voix presque inaudible, comme un réflexe, pour se donner le courage de résister à la température abaissée par sa peau détrempée par l’eau glaciale.“ – Je te rassure, moi non plus je n’ai pas chaud ! Heureusement que je ne vais pas au bain ! ”Se mit à rire la préceptrice, en installant la Sissy, toujours entravée dans sa camisole sur un fauteuil roulant, lui engouffrant un nouveau gag-ball, sans qu’elle n’oppose la moindre résistance“ – Mmmpphh…’Ai ‘f’oid ! Mmmpphh… ”  Haleta la soumise entravée, tandis que sa préceptrice la poussait sur son fauteuil, pour s’arrêter devant la salle de soins »LAVEMENTS ET NETTOYAGE DIVERS »En rentrant dans la pièce, où subjuguée la veille elle n’avait rein vu que la soumise en lavage, Géraldine s’aperçut que le mobilier était conçu pour un nettoyage approfondu, et reconnut deux des infirmières de la veille, qui prenaient tant de plaisir à l’épilation de la petite « voleuse » de sous-vêtements. Elles étaient accompagnées par une autre, que Géraldine n’avait encore jamais vu. Vu que sa tenue de latex était rouge, et qu’elle n’en avait encore jamais vu de semblable, Géraldine la pensa plus gradée.“ – Alors, comment va notre crasseuse petite pisseuse ?! ”Dit l’infirmière en chef, en secouant le cathéter qui sortait du clito tout flasque de Géraldine.“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”Couina la Sissy incontinente, le regard plein d’angoisse en reconnaissant la voix de l’infirmière qui lui avait posé sa sonde urinaire.“ – Revenez la chercher dans trois bonnes heures, Ambre. Entre son double lavement, son bain,sa douche et un bon séchage, c’est à peut prêt le temps qu’ils nous faudra pour rendre,à cette petite crasseuse, un aspect irréprochable !Mais vous pouvez venir un peu plus tôt si cela vous chante ! ”Dit l’infirmière en chef, en prenant en main le fauteuil, caressant au passage la main de la préceptrice avec douceur, en plongeant un regard plein de désirs dans celui d’Ambre. “ – Je devrais arriver à me libérer, Clara.Il faut juste que je réceptionne certains “ colis ” pour Madame la Directrice. ”Répondit Ambre avec un petit sourire malicieux, en ne retirant pas tout de suite sa main de la poignée du fauteuil. Quand la préceptrice partit enfin, en balançant délicieusement son postérieur gainé de latex, les envies les plus folles de Clara se révélèrent sous sa robe de latex.“ – Allez, occupons nous de cette petite cochonne… ”Soupira l’infirmière en chef, en s’adressant aux blanches infirmières, en pensant en même temps à ses trois heures à attendre le retour d’Ambre. Une des infirmières empoigna, sans ménagement, un des anneaux du collier de Géraldine, toute engoncée dans sa camisole et encore chaussée de ses cuissardes ballets boots, et la fit trottiner au centre de la pièce, où se trouvait une table haute. Elle l’aida à se mettre à genoux dessus, lui sanglant ensuite chevilles et mollets à la table, tandis que l’autre infirmière lui attachait les anneaux de son collier de maintien .Les anneaux du bas de la camisole furent reliés à un axe en hauteur, obligeant Géraldine à rester la tête collée sur la table, et le cul en position “ dogstyle ”, légèrement en l’air. Une position qui lui enlevait tout espoir de pouvoir bouger d’un pouce, et d’échapper à ses infirmières.“ – Elle est drôlement accueillante cette petite salope !Il va nous falloir un gros bouchon si on ne veut pas avoir trop de fuite ! ”Rigola une des infirmières, en retirant son plug sans le dégonfler, laissant un anus béant à toute nouvelle introduction.“ – MMMMMMMPPHHH !!! NANNNN !!!MMMMPPHHH !!! ”Râla Géraldine, dans son inconfortable bahis firmaları position, en ayant entendu la conversation entre Clara et Ambre, à son sujet, en particulier sur les lavements. Mais déjà l’infirmière en chef lui enfonçait un large plug en acier chirurgical, mais pourvu d’un orifice qui le perçait de part en part, dans lequel elle glissa une canule reliée à un lourd sac d’eau à 42 degrés et de la solution, dite nettoyante.“ – MMMMMMMPPHHH !!! “ – NANNNN , MA’AME !! S’I OU’ PLAI !!! MMMMPPHHH !!! ”Implora la Sissy entravée, quand elle sentit son anus commencer à se remplir doucement du chaud liquide nettoyant.“ – Trois litres ! Cela te réchauffera ton petit cul qui m’a l’air congelé ! ”Dit Clara, en lui claquant une violente fessée sur son le cul offert.Elle s’installa ensuite dans une chaise confortable, avec un peu de lecture, tout en pensant à Ambre et son mignon petit clito, se le voyant déjà en bouche.“ – MMMMMMMPPHHH !!! NANNN ! MMMMPPHHH !!! ”Pleurnicha la pauvre Géraldine, impuissante, en sentant à présent ses intestins se gonfler.“ – FERME-LA !!! Si tu es bâillonnée, ce n’est pas pour t’entendre Je voudrais lire en silence ! ”Intima sèchement l’infirmière à Géraldine, pour qu’elle arrête de pleurnicher et gémisse en silence.Sous la sécheresse de l’ordre, Géraldine mit ses gémissements en sourdine pendant tout le temps de son lavement. Quand enfin les trois litres furent écoulés, Géraldine se tortillait dans ses entraves et pensa être libérée enfin de son calvaire. Mais au lieu de cela, seule la canule fut retirée et le trou du plug de métal obstrué, fermant ainsi l’option d’évacuer le liquide de lavement.“ – Retournez la ! Elle doit avoir soif et tout doit être propre ! ”Ordonna l’infirmière en chef à l’attention de ses deux sous-fifres, tout en se levant.Après l’avoir détaché, les deux infirmières retournèrent Géraldine, et la sanglèrent cette fois sur le dos, en lui attachant les chevilles à une large barre d’entrave, et la hissant pour lui placer son cul obstrué et rempli de liquide dans le vide presque à la verticale. L’une d’elle lui retira son gag-ball, mais aussitôt, l’autre infirmière glissa dans sa bouche un bâillon dentaire, qu’elle ouvrit au maximum pour écarteler les mâchoires de la soumise, et elles lui sanglèrent la tête à la table, à l’aide de trois sangles. Clara arriva avec un gros bocal et un très large entonnoir.“ – NAAAANN !! S’I OU’ PLAI !!! NAAAANN !! PAS CA !!! ”Supplia Géraldine, des larmes aux coins des yeux, en voyant un bocal identique à celui de la veille, que lui présentait l’infirmière au-dessus de sa tête.“ – Allons, ce n’est que de l’eau , ou presque ! Soit deux petits litres.Mais avec ce que tu as déjà ce ne sera qu’une simple formalité. ”Rigola l’infirmière en chef, tandis qu’une de ses sous-fifres en engouffrant l’entonnoir dans la bouche écartelée, et commença à déverser le contenu du bocal dedans.“ – AAARRRGHHH !! NAAAANN !! AAARRRGHHH!!… ”Déglutit la petite soumise, totalement impuissante dans ses entraves, en pleurant maintenant à chaude larmes, sous les gorgées d’eau chaude et salée, qu’on lui forçait à d’ingurgiter.“ – Tu vois, c’est déjà fini, petite gloutonne !Maintenant que tu as les intestins bien plein, ta vessie ne vas pas tarder à te travailler ! ”Dit l’infirmière en chef., en déversant les dernières gouttes.“ – NAAAANN !! S’I OU’ PLAI !!! PI’IE !!! A’ETEZ !!! NAAAANN !!! ”Pleura la Sissy, les yeux implorants, en croyant que sa vessie allait exploser“ – Je t’ai déjà dit de la fermer, petite sotte ! Et tant que ce qui sort n’est pas suffisammentclair à mon goût, on y retournera ! Videz-la et remplissez la à nouveau ! ”Dit Clara, son regard transperçant les yeux larmoyants de la soumise entravée.“ – NAAAAAAANNNNNN !!!AHHHhhhhhhh… ”Gémit Géraldine, tandis qu’une infirmière plaçait un grand saut sous son cul, qu’elle venait de faire redescendre au bord de la table.L’autre infirmière lui retira son plug, et son cul se vida dans un jet de tout un liquide pas vraiment clair, ce qui annonçait un deuxième lavement comme prévu.Pour le deuxième lavements, les infirmières laissèrent Géraldine sur le dos, en la hissant de nouveau pour lui placer son cul rebouché kaçak iddaa à la verticale. Elles introduisirent de nouveau la canule, remplissant de nouveau l’anus de la soumise, gémissante dans son impuissance. Quand le sac de liquide à lavement fut fini, Clara infligea de nouveau deux litres d’eau à ingurgiter à une Géraldine, résignée sur son sort. Seules sortaient ses larmes, et de temps en temps, une supplique inutile.“ – Tu vois quand tu es sage, ça va mieux ! Te voila pleine à raz bord.Peut-être une petite envie de pipi ? ”Rigola l’infirmière en chef en jouant avec la sonde qui rentrait dans le flasque clito de la Sissy. tapotant sur la vessie et le ventre gonflé de la pauvre soumise.“ – Nann ! S’i vou plai, Ma’ame…Pi’ié… Nannnnn ! ”Pleurnicha Géraldine, implorant la clémence de la sadique infirmière, qui prenait tout son temps pour s’occuper d’elle.“ – Faites moi couler le bain de cette souillon, pendant qu’elle attends pour se vider ! ”Dit Clara aux deux infirmières, en les regardant se jouer des jérémiades inutiles de la Sissy, en vérifiant sans ménagement le plug qui bouchait le cul de Géraldine.“ – NAAAANN !! S’I OU’ PLAI !!! PI’IE !!! A’ETEZ, MA’AME !!! NAAAANN !!! ”Implora la pauvre Sissy, dont le ventre et la vessie baignaient de liquide, tout en voyant du coin de l’œil, l’une d’elle remplir une très grande baignoire transparente. Le quart d’heure de remplissage de la baignoire parut à la pauvre Géraldine une éternité, implorant inutilement Les infirmières si consciencieuses de son bien-être de soumise qui discutait entre elles, tandis que leur chef pensait sûrement aux petites fesses de sa perceptrice, mais qui continuait de lui titiller ventre ou vessie.sous l’attentive surveillance de Clara, Géraldine eu enfin le droit de se vider de nouveau dans le seau, éjectant cette fois une eau presque limpide, accompagné de petits pets qui faisaient beaucoup sourire les infirmières. Quand enfin, elle fut complètement vider de son lavement, Clara vint jouer avec le clito pendant entre les jambes écartelées de la soumise. “ – Peut-être une petite envie de pipi ?”Dit l’infirmière en chef, tout en appuyant de nouveau sur la vessie.“ – Oui ! S’i vou plaî…Pi’ié…Ma’am ! ”Supplia la pauvre soumise à la vessie fermée par la sonde, au bord de l’explosion.“ – Tu pourras après ton bain, petite crasseuse, sa fraîcheur te stimulera encore un peu plus ! ”Dit Clara, en lui échangeant de nouveau le bâillon, pour lui remettre un gag-ball, et commençant à détacher elle-même la soumise ,.“ – MMMMMMMPPHHH !!! NAAAANN !!! MMMMPPHHH !!! ”Gémit la Sissy entravée, en se débâtant, tandis que les deux infirmières l’empoignait pour l’emmener vers son bain où elle avait aperçu des gros cubes de glaces, ce qui accentua ses gémissements. Une des infirmières retira la camisole de Geraldine, pendant que l’autre la ceinturai. Ses poignets furent menottés et attachés à une chaîne, qu’elles hissèrent pour la suspendre sur la pointe des pieds, qui furent écartés avec une barre d’entrave, y fixant ensuite un lourd boulet de fonte.Les deux infirmières commencèrent à la laver à l’eau très chaude avec du shampoing-douche qui sentait la fraise. Géraldine apprécia ce moment qui la réchauffa, oubliant un temps le bain qui l’attendait derrière. Les infirmières ne la frottait pas, mais la caressait de leurs fleurs de bain en éponge, faisant ainsi disparaître toutes les traces de sa promenade-découverte de la veille. Elle se tortillait dans ses entraves sous l’effet de l’excitation procurée par les caresses insistantes des deux infirmières sur certaines parties de son corps. Elle fut surprise, mais heureuse, que son clito reste à l’état léthargique, vu la canule qui lui avait été introduite.“ – Vous avez peut être assez astiquée cette petite salope !Il serai temps de la rincer et qu’elle fasse trempette ! …Je vois que comme à chaque fois, vous êtes excitées ! C’est peut être vous qu’il faudrait refroidir ! ”Soupira Clara, en regardant les renflements sous les robes des deux infirmières, qui se mordillaient les lèvres d’un air embarrassé.“ – Pardon Madame ! ”S’excusèrent les soumises, tout en pensant que la chef ne manquait pas d’air, en sachant que dés qu’elle kaçak bahis le pouvait, Clara se câlinait avec Ambre. L’une d’elle empoigna les chevilles de Géraldine et le boulet de fonte, l’amenant au-dessus de la baignoire.“ – MMMMMMMPPHHH !!! NANNNN !!! MA’AME ,S’I OU’ PLAI !!! MMMMPPHHH !!! ”Gémit Géraldine, en se débattant inutilement, quand l’infirmière lâcha les chevilles et le boulet, qui tombèrent dans une gerbe d’éclaboussures, entraînant la moitié de son corps dans l’eau glacée.“ – J’ai dit rincez-la et la trempette. ”Dit l’infirmière en chef en attrapant le collier de Géraldine d’une main, la couchant complètement dans la baignoire gelée, tandis que son autre main lui enfonçait sa tête glabre sous l’eau en lui pinçant le nez, obstruant ainsi toutes possibilités de respirer. Géraldine se débâtit sous la pression de la main qui l’étouffait, mais qui lui sortit enfin la tête de l’eau.“ – MMMMMMMPPHHH ! AAARRRGHHH !!… MMMMMMMPPHHH ! ”Déglutit la pauvre Sissy, ayant bu un peu la tasse malgré son gag-ball.Mais déjà la main d’une infirmière la replongeait tandis que le regard de Clara la dévisageait à travers la paroi transparente. Le regard de Géraldine était pris en panique, savamment noyer par l’infirmière dans l’eau glacée, il en fut ainsi un petit moment.“ – Sortez-la ! Je ne voudrais pas que cette petite chienne devienne toute bleue !Vous me la réchauffez avant de la sécher. ”Dit Clara en quittant ses infirmières, tandis que Ambre, toute souriante, venait de rentrer dans la pièce. Clara entraîna Ambre vers une table gynécologique, où la préceptrice s’installa, en dégageant son clito qui déjà se dressait vers les lèvres de l’infirmière gloutonne. Pendant ce temps Géraldine était réchauffée par les deux infirmières qui s’appliquaient très consciencieusement en l’arrosant d’une douche bien chaude au karcher, pour permettre un bon et trop méticuleux lustrage final au goût de Géraldine, qui gémissait sous la pression martelant son corps entravé, dont certaines parties en profitaient plus que d’autres,. Les gémissements de Géraldine couvraient largement ceux de Ambre, qui se soulagea dans l’extase de la bouche gourmande de sa fellatrice, qui vint ensuite l’embrasser à pleine bouche, partageant ainsi le nectar. Leurs anneaux de tétons s’entrelacèrent presque dans leur osmose, tandis que l’infirmière en chef dégageait son clito personnel de bonne mesure et bien large, tout en retirant le rosebud de cristal noir qui encombrait l’accès de son désir. Elle pénétra la préceptrice dans un râle d’extase, qui se fit encore plus lascive sous les savantes caresses, tandis que les infirmières s’occupaient maintenait de sécher Géraldine.“ – MMMMMMMPPHHH !!! S’I OU’ PLAI !!! PI’IE !!! A’ETEZ !!! MMMMPPHHH !!! ”Suppliait la Sissy, en se tortillant sous les vigoureux coups de serviette rêches, qui lui faisait rougir la peauAprès la séance du bain glacé et du karcher bien ciblé, Géraldine avait sa vessie trop pleine qui commençait à vraiment la faire souffrir, mais ses suppliques furent couvertes par les cris de plaisir intense se firent entendre en même temps, Clara venant de remplir Ambre de sa chaleur, qui se caressait d’extase.“ – A ce soir, amour… ”Murmura l’infirmière en se retirant, tout en replaçant avec douceur le rosebud pour déposer ensuite un tendre baiser, sur les lèvres humides de bonheur de sa bien-aimée. Ambre sourit en se mordant la lèvre avec gourmandise. A part la Directrice, personne ne savait pour leur vie privée commune.“ – La pauvre petite Sissy a une grosse envie, on dirait ?! ”Ironisa Clara, en revenant vers les deux infirmières et Géraldine, qui se tortillait de douleur.“ – MMMMMMMPPHHH !  IIIIIIHHHH !!!!! S’I OU’ PLAI, MA’AME !!MMMMMMMPPHHH !!! ” Geignit doucement la Sissy en se dandinant, tandis que l’infirmière lui appuyait encore sur sa vessie pleine.L’infirmière en chef plaça enfin un sac au bout de la canule et retira la pince de retenue. Le sac se remplit à une vitesse hallucinante, dans un soupir de soulagement de la Sissy nue et impeccablement propre à la senteur de fraise. Une fois le sac changer pour un propre, une des infirmières l’installa sur son fauteuil roulant de type chaise percée, tandis que sa préceptrice lui confiait qu’elles allaient se rendre chez la Directrice, avant de descendre au bloc opératoire.Avant de partir, Ambre salua les deux infirmières, tout en saluant leur chef d’une douce œillade mutine.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri bursa escort görükle escort bursa escort gaziantep rus escort antep escort gaziantep escort maltepe escort