İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Le week-end de Gaëlle (2)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Le week-end de Gaëlle (2)Il est 8h… mon réveil sonne.Je tente de me lever, mais mon corps me fait mal : je me rappel alors de ma soirée d’hier… J’adore cette sensation de douleur qui vous rappelle constamment ce qu’il vous est arrivé.Je sort de mon lit dans ma petite nuisette noire à dentelles et vais faire chauffer de l’eau pour mon thé. Je me suis lavée hier soir, après ce que j’ai pris il fallait bien… Mais ma petite culotte au sol est encore imbibée de sperme. J’ouvre mon armoire et réfléchie à me tenue du jour… Il fait beau, ciel bleu, un grand soleil, c’est le moment parfait pour mettre cette robe ! Il me faut la lingerie qui va avec… Cet ensemble tanga soutif blancs à lacets bleu sera parfait ! Je me regarde dans mon miroir, je suis superbe avec cette robe d’été sans manches, bleue à fleurs blanches. Elle m’arrive mi-cuisse, c’est parfait. Elle sert bien à la taille, puis s’évase un peu, comme j’aime ! Quelques dentelles de mon soutien-gorge sont visibles, c’est parfait. Ne me reste plus qu’à ma maquiller… Une ligne de eye-liner, un rouge à lèvre bien foncé pour détacher de ma peau claire et je suis prête.Je m’installe à mon bureau et sirote mon thé. Je vais voir le blog de mon amant d’hier soir… Il à l’habitude d’afficher ses victimes : je me vois en première page, couverte de sperme, sur mon lit : il a bien pris une photo avant de partir !Je regarde les commentaires, il y en a déjà des dizaines… certains sont vraiment obscènes, vulgaires… je descend ma main sans m’en rendre compte vers mon entre-cuisse. Je me met alors à me toucher toute seule, en lisant tous ces commentaires plus obscènes les uns que les autres. Je jute finalement dans ma main… Il me faut lécher mes doigts pour effacer les traces !Après ce petit goûter, j’enfile mes chaussures, prend mon sac et décide de sortir passer la journée en ville. Je met juste mes lunettes de soleil, histoire de pas me faire trop remarquer, puis monte dans le tramway. Il y a pas mal de monde, c’est une très belle journée en même temps. Personne ne remarque que je suis travestie, canlı bahis j’espère ne pas me faire démasquer… Je ne peux pas m’assoir, je reste donc debout entre deux hommes : ma fausse poitrine est collée contre celui de devant moi, et l’autre est plaqué contre mon petit cul. Je me sens si vulnérable, faible… heureusement qu’ils savent se tenir, s’ils m’avaient mis la main au cul je n’aurais même pas réagis.Le tramway s’arrête finalement et je sort avec un petit sourire malicieux.Je regarde autour de moi, une petite brise passe sous ma robe et la fait légèrement flotter. J’ai toute la journée ! Qu’est-ce que je peux bien faire ?… Je décide de m’arrêter à un café sur la place, il fait si beau que je me met en terrasse. Le serveur m’apporte mon thé glacé, que je bois à la paille en regardant autour de moi au travers de mes lunettes de soleil. Personne ne me remarque… et ceux qui me regardent ne font que “me mater”. Ca me va ! Je reste ainsi assise une petite demi-heure, jambes croisées, sirotant ma boisson. Je dois faire très “gentille petite fille”… Je remarque un homme à quelques tables de moi, cela fait 10 minutes qu’il me jette des regards pas très discrets… Encore un frustré j’imagine. Je n’ai pas envie de me faire sauter aujourd’hui, j’ai encore mal d’hier soir et je compte bien m’amuser encore ce soir. Je me lève, puis vais payer à l’intérieur. Tandis que je règle, je sens une pression derrière moi… puis quelque-chose qui plaque mes fesses au travers de ma robe : je me retourne subitement, et vois l’homme de la terrasse qui me tâte les fesses comme ça, devant tout le monde ! Et il réagit même pas en plus ! Je termine de payer et arrive à me retirer de cette étreinte, puis décide d’aller aux toilettes pour femme histoire d’être un peu tranquille le temps que ce pervers s’en aille. Quelle erreur ! Quelques minutes après, je le vois rentrer à son tour dans les toilettes.”Bah alors, t’as peur ?”Je lui répond dans un sursaut :”V..vous faites quoi ici ??””Allons.. j’ai bien vu comment tu me faisais de l’œil dehors..” bahis siteleri Je le vois se rapprocher de moi.”Et puis, t’as pas bronché quand je t’ai tâté le cul !”Je lui répond, tremblante :”Vous êtes pas bien ? Sortez d’ici !”Il se jette sur moi, me colle au mur et plaque sa main sur ma bouche.”Ferme là, joue pas la coincée du cul avec moi”Une main passe sous ma robe, je le sent tâter, inspecter…”…T’es un travelot ??””O..oui..je…”Il me regarde, pervers :”Bon bah je vais prendre le cul je suppose…”Je fais de gros yeux, excitée malgré tout par la situation, puis il me tire par les épaules et m’enfonce dans une cabine. Je tombe minablement sur les fesses, sur la cuvette. Je respire rapidement et le vois défaire sa ceinture. Il baisse son jean, son caleçon, puis un sexe sort et pointe en direction de mon petit minois. Sans un mot, il att**** ma tête et enfonce son membre dans mes lèvres. En même temps, j’ai décidé de céder à la tentation et donc le laisse faire sans broncher. Il me baise la bouche comme un lapin, ses boules claques sur mon menton. Son sexe âcre emplie ma bouche, du liquide séminale imbibe ma langue… Une fois de plus, je me fait prendre par un inconnu… et avec plaisir.Après quelques minutes de brossage de dents, il sort son sexe et me regarde.”oh putain j’adore ta gueule. C’est quoi ton petit nom ma mignonne ?”Je lui répond, timide :”Gaëlle monsieur…”Il me répond avec perversion : “Hummmm… Gaëlle… tu vas être une gentille petite fille et placer la paume de tes mains sur la cuvette, d’accord ?”Sans un mot, j’essuie la salive sur ma joue et me lève, puis place la paume de mes mains sur la cuvette poisseuse. Sans le voir, je sent deux mains soulever ma robe, puis retirer mon petit tanga blanc à lacets.”Ouvre la bouche ma jolie”J’ouvre timidement la bouche, et il enfonce ma petite culotte dedans. Je dois être ridicule à voir… je sens que je vais bien m’éclater !”Aller c’est parti…”Sans autre mot, je le sent se cramponner à mes hanches, placer une petite masse chaude contre mon trou et… s’enfoncer totalement, bahis şirketleri d’un seul coup. Mon amoureux d’hier soir a surement facilité l’entrée. Je couine misérablement dans ma culotte alors que son corps c’est subitement plaqué contre le mien. Il se met alors à me baiser sans retenue. Il plaque tout son corps contre mes fesses, puis sort totalement son sexe avant de m’empaler encore une fois sur toute sa longueur. Les secousses sur les chiottes font plus de bruits que mes maigres couinements étouffés par ma culotte. Sa main saisit mon cou, me cambre et rapproche ma tête de la sienne : je peux sentir sa respiration a****le contre ma joue.”Anh….. putain Gaëlle…. Anh…… j’adore les petites rouquines comme toi…. Anh…. toute fragiles… Remercie moi de te faire subir ça, de te tringler sans respect !”Je lui répond, la bouche pleine de ma petite culotte :”Merchi monchieur…..”A ses paroles, je le sent s’enfoncer totalement en moi, encore plus qu’avant. Tellement que j’ai l’impression qu’il me soulève uniquement par son sexe, je suis sur la pointe des pieds. Puis, dans un râle terrifiant, comme un chien, il se fige.”Ahhhhhhh…. oh putain… sale pute de merde…. Ahhhhh….. c’est de ta faute si je crache dans ton cul, ok ? T’as que ce que tu mérites… Putain Gaëlle t’es qu’une capote à remplir…”Je sens mon corps se remplir de sperme… Il crache une quantité inimaginable, je prend ça pour un compliment… Je jute à mon tour, dans un petit couinement mignon, mais mon sperme tombe sur la cuvette.Il se retire finalement, mon cul se vidant lui aussi sur la cuvette. Il me prend par le cou, puis me plaque la joue contre la cuvette. Je le vois alors, pervers, admirant son œuvre. Il prend une photo, puis retire ma culotte de ma bouche : elle est pleine de sperme, de salive et de rouge à lèvre. Il me la met finalement au pied, comme si je venais juste de la retirer, mais pas totalement. “Ecoute moi bien Gaëlle… là je vais sortir, et m’assoir dans le café. Y’a intérêt que tu sorte comme ça, et pas autrement, pigé ? Je te laisse 10 minutes pour nettoyer ta gueule, mais pas touche à tes vêtements, ok ? Sinon, je te laisse imaginer ce que je vais faire avec cette photo…”Sans autre mot, il claque la porte des WC et sort. Je dois faire vite, je n’ai que 10 minutes…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri mersin escort bursa escort görükle escort bursa escort porno izle serdivan escort adapazarı escort sakarya travesti