İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Mon mari me livre à ses amis suite N°2

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Mon mari me livre à ses amis suite N°2Ils m’avaient réveillée sans ménagements, enlevant d’un coup les couvertures qui me recouvraient, me laissant à nouveau nue et sans défenses devant eux. C’est alors que je m’aperçus qu’ils n’étaient pas seuls, les femmes de Sébastien et de Romuald étaient présentes. Nues également. L’exemple de mon mari les avaient inspirés et ils avaient soumis aussi leurs épouses.Allez, lève-toi, me dit mon mari. Tu as du boulot !Ils avaient imaginé une sorte de concours qui consistait d’après eux de déterminer la meilleure suceuse. Ils s’installèrent tous les trois sur le lit, assis face à nous. Ils avaient auparavant enlevé leurs vêtements et nous devions nous mettre à genoux devant chacun d’eux. Aucune d’entre nous ne devait commencer par son mari, ils trouvaient que ce serait trop facile. Nous devions leur faire une fellation et les faire jouir dans notre bouche. Il fallait être la première à chaque fois pour mériter le “titre” de meilleure suceuse. Une seule pouvait gagner, mais il était possible également que nous soyons toutes trois perdantes. Chaque perdante sera punie nous assurèrent-ils. Il nous fallait également les faire jouir chacune tous les trois, ce qui nous promettait d’y passer beaucoup de temps.Je me trouvais donc face à Romuald et je commençais à le sucer. J’essayais de m’appliquer le plus possible et avec les leçons que j’avais reçues de mon mari, j’étais sûre d’être la meilleure, donc d’échapper pour le moment aux sévices prévus. En effet, malgré la bonne volonté de mes compagnes, je reçus la première la jouissance de mon partenaire. Julie, la canlı bahis şirketleri femme de Romuald fut la seconde. Quant à Elodie, l’épouse de Sébastien, elle arriva en troisième position.. Ils comptabilisèrent donc nos performances puis nous firent changer de partenaire. Je savais qu’il serait difficile d’obtenir de mon deuxième partenaire une nouvelle jouissance aussitôt la première. Mais fière de mon succès, j’essayais de m’appliquer. J’enveloppais sa verge de mes lèvres tout en le titillant de la pointe de ma langue. Je savais également que le sexe d’un homme devient très sensible après une éjaculation et qu’il fallait y revenir avec infiniment de douceur. C’est ce que je fis jusqu’à ce que je sentis à nouveau le sexe se gonfler entre mes lèvres. C’est alors que j’y remis tout mon art, préférant ce genre de supplice à celui que je risquais si je perdais. Malheureusement, tout mon art ne suffit pas pour réveiller la première les ardeurs de mon partenaire. Cette fois, c’est Julie qui fut la première, je n’arrivais à mes fins que la seconde. Elodie arriva à nouveau bonne dernière. Le compte fait de nos performances, on nous fit changer à nouveau. J’avais les mâchoires douloureuses et je pense qu’il en était de même de mes compagnes. Ca faisait déjà presque trois quarts d’heure que c’était commencé et la fin n’était pas encore prévisible. Je repris donc pour la troisième fois un autre sexe entre les lèvres. Celui-ci, je le connaissais bien car c’était celui de mon mari. Seulement je savais que pour le faire éjaculer trois fois de suite, il me fallait habituellement très longtemps. canlı kaçak iddaa Surtout après cette soirée hors du commun, il devait déjà être épuisé. Je ne me trompais pas, Elodie fut la première, puis Julie et je finis bonne dernière après une heure d’efforts. Je croyais d’ailleurs ne jamais y arriver, mais ils exigeaient de nous toutes, un succès.Le compte fait, personne n’avait gagné. Il nous fallait donc toutes trois subir un nouveau châtiment.Ils nous firent mettre en ligne, penchée en avant, les mains sur les genoux et les fesses cambrées. Ils se positionnèrent alors derrière nous, légèrement par côté et munis d’une cravache. Il nous fallait compter à haute voix pour recevoir un coup à chaque fois puis dire merci. On devait compter chacune notre tour et cela jusqu’à ce qu’ils se lassent de ce petit jeu. Les salauds en profitaient pour appuyer un peu plus chaque coup, nous faisant rougir les fesses et nous arrachant un cri à chaque fois. Ils nous avaient bien mis en garde de ne pas déranger la position sous peine de plus cuisantes cinglades. Nous en étions encore qu’à une dizaine de coups chacune mais la douleur intolérable nous obligeait à bouger de plus en plus. On arrivait difficilement à énoncer le chiffre suivant sachant que le coup suivait immédiatement. De plus l’obligation de dire merci à chaque fois nous coûtait énormément.Voulant varier leur plaisir, nos tortionnaires nous firent à nouveau changer de position. Cette fois il fallait se mettre à quatre pattes, les cuisses écartées, le cul le plus haut possible et bien cambrée ainsi que les bras croisés avec la canlı kaçak bahis joue posée dessus. Dans cette position nous étions encore plus vulnérables, la raie des fesses se trouvait écartée et ils pouvaient voir en gros plan notre sexe par en dessous. Il nous fallut reprendre le compte. Le premier coup bien centré dans la raie de mes fesses me fit hurler. Je dus malgré tout à nouveau dire merci. La suivante reçu alors elle aussi un coup bien centré également suivi d’un cri tout aussi puissant. Notre troisième compagne tremblait maintenant de tous ses membres. Elle n’arrivait pas à énoncer le chiffre qui serait suivi immanquablement d’une douleur équivalente à la notre. Son bourreau s’impatienta un peu, lui promettant de la soigner particulièrement si elle le faisait trop attendre. Elle se décida alors tremblante comme une feuille. Elle cria encore plus fort que nous, roulant sur le côté en se frottant sa raie meurtrie. On lui intima l’ordre de se relever, la punition n’était pas finie. Un deuxième coup, puis un troisième porté au même endroit fini de nous achever. Nous pensions qu’ils allaient se contenter de cet épisode, mais c’était bien mal les connaître. Ils nous firent à nouveau changer de position, ils nous voulaient couchées sur le dos, les genoux pliés et écartés ainsi que les fesses relevées. Ils voulaient nous frapper maintenant sur le sexe. Ils nous ordonnèrent de compter à nouveau, ce que je fit avec une peur panique au ventre. Le premier coup que je reçus fut atroce. Je roulais sur le côté immédiatement, en me frottant de mes mains sur mon sexe meurtri, mais il fallut que je reprenne la position. Nous reçument chacune trois coups en plein sur la vulve et dûment remercier à nouveau nos tortionnaires. Nous n’étions plus que de pauvres choses pantelantes de douleur. C’était fini pour ce soir, nous étions brisées.A suivre…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri bursa escort görükle escort bursa escort gaziantep rus escort antep escort gaziantep escort izmir escort maltepe escort