İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Première fois dans un Club libertin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Première fois dans un Club libertinBonjour à toutes, à tous…Après de longs moments d’absence devant mon clavier, me revoici à écrire.Suite de l’histoire « Première fois pour un couple » diffusée sur notre Postblog avec la rencontre d’un coupe formidable Marc et de sa femme Marie qui comptent depuis parmi nos amis les plus proches. A leur demande, nous leur avons fait franchir un grand pas et c’est cette histoire que je vais vous raconter maintenant.Fin d’été 2016Marie est une femme adorable. C’est une mère au foyer accomplie d’une quarantaine d’années. Blonde aux cheveux longs ondulés, les yeux bleu, ce petit bout de femme du haut de ses 1m60, avec sa silhouette fine aux formes proportionnées, ses seins ferment et généreux, sa taille fine et ses fesses rebondies font se retourner les hommes après sont passage lorsqu’elle est habillée d’une robe et talon hauts. Sa peau est douce et bronzée mais il est dommage que des marques de maillot de bain signent son complexe au naturisme… mais nous aurons le loisir de l’habituer à cela. Son sexe est entièrement épilé. Son sexe est un délice, les grandes lèvres bombées et les petites lèvres fermées sans aucun dépassement. Le clitoris est rebondi… hummmm un appel au sexe…Marc est un homme réservé lorsqu’il ne connaît pas les gens qui l’entoure. C’est un très bon père de famille, professeur des écoles, bricoleur hors pair, brun bouclé aux yeux noisette, mesurant 1m70 environ, il aime la table et le bon vin et lorsqu’il est en bonne compagnie les blagues de cul fusent à notre grand plaisir. Un petit peu enrobé, il est attentionné autant avec sa femme qu’avec les autres femmes. Sans être méchante c’est un homme quelconque dans la rue, mais c’est un homme plein de qualités que beaucoup de femmes recherchent. Et alors son sexe…. Moi je l’adore car il est d’une bonne longueur, mais sa largeur est hors norme et droit, doté d’un gland épais. J’ai du mal à le sucer mais dans ma chatte c’est un délice, son épaisseur racle les bords si je peux dire…… bon je me calme, je mouille rien qu’en écrivant…..Lors d’une de nos premières discussions intimes et féminines j’ai avouée à Marie nos fréquentations avec mon chéri Teddy, des clubs libertins. J’ai remarqué depuis, qu’ils nous demandent souvent des renseignements sur ces fameux clubs, ceux dotés de sauna, de jacuzzi, d’un restaurant, lequel est le mieux pour une première fois et comment s’y prendre…. Teddy et moi sentons qu’ils sont vraiment intéressés mais nous ressentons en eux, une peur de rentrer seuls dans ces lieux qu’ils ne connaissent absolument pas. Il s’en suit une grande et très longue discussion sur les possibles dérives de cette pratique, nous ne voulons pas être les responsables d’une discorde entre eux étant donné que nous sommes déjà les précurseurs de leur changement de vie sexuelle de couple à s’être tourné vers l’échangisme. Marc et Marie nous rassure, nous affirmant qu’ils n’ont rien changé à leurs habitudes et à leur vie, bien au contraire leur amour est encore plus fort, ils se sont encore plus rapproché l’un de l’autre après plusieurs années de mariage. Ils en ont discutés et pris leurs décisions. Ils aimeraient connaître ces lieux dits « libertin » ou tout le monde baise avec tout le monde apparemment. Nous lançons donc l’invitation pour le jeudi soir suivant, dans quatre jours. Devant le fait accomplit de cette subite invitation Marie avoue ne pas être à l’aise et nous demande de ne pas lui en vouloir si jamais elle décide de ne pas s’y rendre. Marc est plus secret et nous dit que si jamais nous n’y entrons pas nous pourrions toujours avisés de la suite de notre soirée étant donné que leurs deux enfants ne seront pas encore revenus de chez leurs grands parents…. Donc c’est d’accord adjuger vendu ! En plus ce soir la c’est une soirée Gangbang !!! Marie rougit à vue d’œil !! Éclatement de rire !! Nous leur expliquons la tenue vestimentaire obligatoire pour les hommes et pour les femmes lors de ces soirées. Mais Marie ne disposant pas de tenue sexy, je leur propose de venir un peu plus tôt chez nous pour que Marie fasse des essayages. Nous ne faisons pas la même taille de robe sauf pour la poitrine la sienne étant plus grosse mais admirablement galbé. J’ai mon idée… reste à voir si elle sera d’accord pour porter de tels vêtement lors d’une soirée avec des inconnus. Jeudi 18h15 : Arrivée de nos hôtes. Marc est vêtu d’une chemise blanche à manches courtes sur un pantalon noir avec une ceinture noire et boucle or, des chaussures de ville de couleur noires. « Quel élégance Marc tu es magnifique » lui dis-je. Notre soirée commence par un apéritif, suivi dans ma chambre à l’étage, d’une séance essayage pour Marie et moi. Ce ne fut pas facile mais je pense que le résultat va plaire….à pas mal de monde. Je vous décrirai nos tenues un peu plus tard. Nous redescendons au salon, mon Teddy s’est changé entre temps du haut de ses 1m83, sur son tint mate et bronzé, il apparaît vêtu d’une chemise blanche en lin à manches courtes. Les boutons du haut sont ouverts et laisse apparaître les poils de son torse velu. Il porte un pantalon en lin crème et de petites chaussures en toile d’un blanc cassé. Fraichement rasé, il est canon, c’est mon mec celui la !!! Marie me regarde en pinçant et mordant ses lèvres d’un air gourmand…. Nous éclatons de rire. Ses yeux en disent long, je sais qu’elle aime quand Teddy la baise surtout lorsqu’il se tient debout, il la porte face à lui, assise sur ses hanches il passe ses bras sous ses jambes pour la maintenir écartelé, les pieds en l’air. Elle place ses deux mains derrière la nuque de Teddy qui la pénètre et dirige ses coups de reins tout en faisant monter et descendre le corps de Marie sur sa queue. Elle est petite et légère dans les bras de Teddy, grand et muscles tendus, j’aime cette image de ces deux corps qui baisent debout. Marie aussi…elle me l’a avouée………….Sur le trajet entre notre domicile et le club, les questions fusent. Nous les sentons tendus mais nous les rassurons comme nous pouvons, après tout ils peuvent décider de faire marche arrière à tout moment car ce n’est pas une obligation d’y aller ce soir. Nous pouvons improviser s’il le faut.Le club, est complètement isolé entouré de champs et de vignes20h20 : nous arrivons sur le parking du club. La trentaine de véhicule stationnés nous laisse envisager qu’il y a du monde dans le club. C’est un bon signe…….. Nous nous présentons devant l’entrée et s0onnons…..La porte s’ouvre. Une jeune femme brune nous ouvre avec un large sourire… elle est vêtue d’un chemisier noir avec un décolleté ouvert sans soutien gorge, sur une mini jupe noir et blanche ne cachant presque rien. Des chaussures à talon lui galbent les jambes. Elle est mignonne et referme la grande porte derrière nous. Elle nous demande de la suivre. Marc et Marie lui emboîte le pas, suivis de Teddy et moi. Teddy ne peut s’empêcher de passer sa main gauche sous ma grande veste noire et me tenir par la taille. Avançant à mes côtés, sur les vingt mètres à faire en marchant, il descend lentement sa main et caresse fermement ma fesse droite. Regardant droit devant moi, j’aperçois des personnes assises dans différents des coins des pièces que nous traversons.Nous passons une porte et découvrons une salle de danse très bien équipée de lampes lumineuses, de lasers, et d’un pupitre DJ. La musique bat son plein. Nous montons deux marches et découvrons des salons contre les murs autour d’un bar. Marie et Marc avancent mains dans la main et regardent autour d’eux. Le décor est simple mais très accueillant. Les salons sont équipés de tables basses et lumières tamisées. Des plantes ornent certains endroits du bar. Les gens nous regardent, sourires pour certains, envie pour les autres… A j’oubliais nos tenues vestimentaire…. !Je suis vêtue d’une combinaison moulante en résille noir à manches courtes en mailles fines. Le haut découvre mes épaules bronzées. Le décolleté en V est léger, et l’arrière en arrondit ne laisse apparaître aucune bretelles de soutien gorge, je n’en n’ai pas. Le bas, style jarretière, est composé de quatre bandes de résille qui laissent apparaître mon sexe et diyarbakır escort mes fesses. Mes chaussures à talons noir me rehaussent de quatre centimètres. Légèrement maquillé, mes cheveux mi court coiffé style « Princesses Diana » ondulent et cache un petit peu mes oreilles qui laissent apparaître deux petites boucles d’oreilles. Par-dessus je porte une grande veste gris noire foncée légère recouvrant mes épaules, mes bras et descendant jusqu’au dessus de mes genoux. Petit sac à main noir et me voici !! Marie, est vêtue d’une combinaison moulante en résille blanche à manches courtes. Ses mailles sont plus grandes que celles de la mienne. De grandes fleurs blanches sont brodées sur toute la combinaison. Légèrement arrondie derrière et décolleté en V profond sur l’avant. La taille étant unique sur ce genre de vêtement, la texture est très élastique mais on a l’impression que la voluptueuse poitrine de Marie veut s’échapper des mailles. Un délice au regard. Le V est relié par une bandelette en tissu blanc formant un petit nœud et plusieurs ouvertures en forme arrondie descendent jusqu’au nombril. La combinaison descend jusqu’aux pieds chaussés d’une paire de chaussures à talons blanc de 05 centimètres de hauts. Marie est au ange cela l’agrandie de ses 160cm de d’habitude. Une large ouverture est située au niveau du sexe et de ses fesses sans culotte. Ses longs cheveux ondulent et laissent apparaître ses yeux bleus légèrement maquillé. Elle porte également deux boucles d’oreilles représentant deux petits dauphins en or. Une longue veste blanche que je lui ai prêtée avec plaisir descend jusqu’aux genoux. Petit sac à main blanc. Sa peau bronzé fait ressortir la blancheur de sa tenue et mon dieu ce qu’elle est belle et je suis fière d’y être pour quelque chose….. Ca na pas été de tout repos de la décider à porter ce genre de tenue pour une première sortie dans un club. Le fait que je sois habillé comme elle l’a encouragée, comme une sorte de jeu pour elle et apparemment en scrutant aux alentours elle constate que nous ne sommes pas les seules femmes ainsi habillé et cela la rassure.Nous nous installons au bout du bar où il y a encore de la place. Nous prendrons la température comme nous a dit Marie et ensuite nous nous déciderons. Nous réglons nos entrées et repas mais Marc nous tacle au passage en réglant tout pour nous aussi…. Je passe sur ce moment qui nous laisse pantois Teddy et moi… Marc me répond dans un large sourire « vous payerez en nature !!!! rires !!!Pour nous les femmes, nos tenues ne sont pas adaptées pour s’assoir sur de telles chaises hautes devant le bar. Laissant mes jambes sur les barreaux de la chaise haute, mes deux mains sur l’avant de mes cuisses tenant mon sac à main et les deux rabats de ma veste. Ma vulve au contact du cuir de la chaise haute me saisie de bonheur, quelle douce et excitante sensation.Marie ne s’est pas comment s’assoir et opte pour un croisement de jambes. Les pans de sa veste tombant sur les côtés laissent apparaître toute la cuisse de la combinaison résille à fleurs. Elle est divinement appétissante… nous ne voyons pas son entrecuisse mais sachant que tout est ouvert sans string cela nous laisse rêveur.La dizaine de couples présents nous font signe d’un bonjour de la tête, sourire aux lèvres pour les femmes, pincements des lèvres pour les hommes. Ces derniers en pantalons, chemises et chaussures de ville regardent les deux femmes qui viennent d’entrer avec envie et désirs. Marie me regarde l’air inquiet mais rassurée par Marc qui lui décoche un bisou tendre et furtif. Les femmes habillées sexy du plus soft au plus hard pour certaines regardent nos hommes. Teddy ne peut faire autrement que de montrer son sourire radieux et draguer des yeux tout ce qu’il voit. Marie et moi commandons un rosé et nos hommes une pression.Une dizaine d’hommes environ est également présent dans la salle. Parfois en groupe de deux et d’autres sont seuls. Ils boivent et discutent dans leur coin. Il me semble que leurs yeux sont fixés uniquement sur nos jambes ou nos poitrines. Bon en regardant la poitrine de Marie je ferai la même chose. Me penchant doucement vers Marie je lui demande « Comment ça va ? Es-tu excitée ou apeurée par tous ces hommes ? » En me regardant droit dans les yeux elle me murmure « Oh ça va très bien, Je n’ai rien contre les autres hommes mais si il fallait que je fasse mon choix il y en a deux qui ne sont pas pour me déplaire, mais ils sont accompagnés … » Elle me fait rire, elle n’a jamais un mot déplaisant. « Nous pouvons également nous joindre à eux, tu auras alors tout le loisir pour t’occuper de « ces deux » Un pincement des lèvres et la voici plongée dans son verre de rosé. A notre surprise, le repas est servi sur le comptoir du bar. Je ne vais pas vous raconter tout notre repas qui se passe très bien. Les couples vont et viennent entre le bar, les coins salons et la piste de danse où le DJ passe des titres entrainant.Un homme d’une trentaine d’années est installé sur une chaise haute à côté de nous et tient un verre de whisky d’une main. Vêtu d’une serviette autour de la taille, l’échancrure ouverte sur l’avant laisse apparaître son sexe tendu et épais en pleine érection. La femme qui l’accompagne est debout devant lui. Agée d’une trentaine d’années également, elle est vêtue d’une robe noire transparente. Nous devinons des fesses généreuses et une belle poitrine bien galbée. Sa main gauche tient un verre de vin et sa main droite vient caresser le sexe de son homme avec douceur. Ses mains revêtues de gants en bas à mailles fines procure la sensation désirée car l’homme commence à plonger son visage dans le cou de sa compagne. Marie ayant vu la scène ne peu plus détourner son regard… être assis à un bar et regarder ses voisins se laisser aller à leur désir est surprenant pour elle.La femme s’accroupie, et délicatement elle saisie le sexe de son homme qu’elle enfourne dans sa bouche grande ouverte. Ses joues se creusent, l’aspiration est forte… sa langue joue avec le gland et un va et vient de son poignet fait geindre son homme qui me regarde droit dans les yeux. Parfois la femme s’arrête un moment pour boire un peu de rosé frais qu’elle garde en bouche pour mieux reprendre par la suite son pompage aromatisé… Dans un râle, l’homme se vide dans la bouche grande ouverte… son visage crispé il éjacule sans retenu….Marie m’avoue discrètement à l’oreille, être toute mouillée… d’une main je me glisse dans son entre jambe et constate sur le cuir de la chaise haute sa moiteur et son sexe humide… que dis je trempé !!!A plusieurs reprises nous nous levons et nous dansons sur la piste. Nous faisons ainsi connaissance de trois couples et la soirée est vraiment bien entamée.Teddy demande si nous désirons nous détendre dans un des jacuzzis ? bien évidemment nous acceptons. A ma demande l’employée super sympa du bar nous remet à chacun une clé et serviettes de bain. Nous nous rendons dans une pièce derrière le bar afin de nous dévêtir entièrement. Nous nous entourons dans une serviette fournie par l’établissement. Cette dernière autour de la taille pour les hommes et autour de la poitrine pour les femmes nous nous dirigeons vers la partie Balnéo. Nous arrivons dans une immense salle d’où partent plusieurs couloirs et portes. Tout autour sont disposé des tables basses, des fauteuils, des bancs en cuir.Au centre de cette salle sur la partie basse, jonche un immense lit à baldaquin recouvert de rideaux blancs fins occultant le lit donnant vue sur un des murs, où un écran géant diffuse un film pornographique mettant en scène deux filles aux prises avec cinq ou six hommes affamés. Deux jacuzzis disposés contre les murs de chaque côté de l’écran géant sont en action. Contre les autres murs, des tables équipées de banc en cuir formant des coins intimes délimités par de grands pots de plantes de fleurs. A l’étage un couloir dessert différents salons et coins câlins, mais nous ne sommes pas encore allé voir ces endroits. Nous nous dirigeons vers les douches situées. Huit douches et deux WC sont à la disposition des clients. Le savon est laissé eğil escort à volonté dans des distributeurs. Trois douches sont libre, Teddy, Marc et Marie se douchent, pendant que j’attends mon tour. Trois autres hommes et deux femmes sont en train de se laver. L’un deux, mesurant 1m80 environ, 50 ans, regarde Marie se laver. Son sexe bande et tourne de temps en temps son regard sur moi, sur ma chatte et mes seins que je ne cache absolument pas, ma serviette étant déjà suspendue sur un porte serviette. Une femme, brune de quarante ans, regarde mon Teddy. Elle est petite et enrobée, ses seins sont lourds avec de larges auréoles. Une fois lavé, nous retournons dans la grande salle enroulés dans nos serviettes.Dans l’un des deux jacuzzis, une femme et deux hommes se délassent dans les bulles. Nous optons pour le second jacuzzi ou il n’y a personne. Il me semble que c’est un quatre places, peut-être cinq mais guère plus. Tour à tour nous descendons nous mettre au chaud en ayant pris le soin de déposer nos serviettes sur des chaises. La chaleur de l’eau et son remoud parcours nos corps. Nous nous installons les femmes face à face et idem pour nos hommes.Les bulles remontent et les jets d’eau puissants nous massent les reins. Mes trois acolytes ont les yeux fermés la nuque sur le rebord du jacuzzi, nez pointé vers le haut. Je m’approche doucement de mon homme et caresse sous le niveau de l’eau en ébullition son corps détendu… je le connais et cela ne tarde pas à faire son effet, sa queue de dresse en quelques secondes. Marie me regarde et fronce les sourcils car sous les bulles du jacuzzi elle ne voit rien. Elle ne peut s’empêcher de regarder si les autres personnes dans l’autre jacuzzi nous regardent. Teddy se cabre et relève son bassin de manière que sa queue sorte de l’eau. Avec l’eau en remous cela ne lui pose pas de problème. Je me déplace vers le centre du bassin et je gobe sa queue entière jusqu’à la garde. Marc nous regarde également, je réussi à att****r une main de Marie et l’attire jusque vers moi. Aussitôt sa bouche viens lécher les couilles de mon homme… ma main lui caressent les seins sous l’eau, et mon autre main vient lui titiller son clitoris… elle gémie… mais s’applique à lécher la queue dressée, sur le long, sur le gland…elle creuse ses joues et aspire goulument lorsqu’elle prend la queue à pleine bouche. Sa langue lèche le gland sur toute sa surface, elle titille son ouverture. Deux hommes s’approchent debout à l’extérieur du bassin. Ils se branlent en nous regardant faire… Lorsque Marie s’aperçoit de leur présence elle ne peut contenir un gémissement qui trahi son orgasme. Elle ne peut crier, sa bouche fermée sur la queue de Teddy, nous l’entendons gémir de plaisir… Je m’approche d’elle doucement et lui murmure… « Tu sais qu’il est interdit de coquiner dans la balnéo !! » Avec de ses grands yeux ronds elle s’exclame « mais je ne savais pas ! c’est toi qui est venue me chercher sous l’eau !! » ………..éclats de rires……….Nous nous allongeons et profitons de ce bon moment mais des gémissements et des cris bien plus fort provenant d’un couloir derrière nous nous décide d’aller explorer les coins câlins… nous sortons du jacuzzi, nous nous séchons suivi du regard des personnes autour de nous. Nous avançons dans la pénombre, et nous arrivons devant une sorte de cagibi d’un mètre de largeur entièrement réalisé en bois, muni au milieu d’une petite banquette centrale d’une seule place recouverte par un cuir de couleur clair. Pleins de trous sont disposés sur les parois des trois murs du cagibi. J’explique à Marie ce que c’est. Le GloryHole !! Cela lui laisse échapper un petit gémissement aigu. Marc lui demande « Si tu veux essayer, moi je suis d’accord, mais il faut que tu sois sure de toi » son visage se dirigeant vers son mari nous l’entendons dire « Oui… oui oui je veux bien mais guide moi Mélanie s’il te plaît… de toute façon si je vous regarde faire les premiers, soit je vais vouloir faire pareil soit je m’enfuie alors pourquoi ne pas commencer les festivités !! ». Je reconnais bien Marie ! Nous rentrons toutes les deux à l’intérieur.Marie enlève sa serviette et s’allonge nue, dos sur la banquette. Ses jambes écartées, pieds posés sur la banquette, sa tête est appuyée sur la paroi du fond du cagibi. Dès que Marie fût allongée, deux mains se présentent par des trous sur le côté droit. L’une des mains caresse doucement sa poitrine droite. La seconde, caresse son ventre. Elle regarde ses deux mains la toucher, la caresser et ne voit pas quatre autres mains arriver sur sa gauche. L’une d’elle masse son sein gauche, une autre son ventre, la troisième sa jambe gauche. La quatrième accède difficilement à son sexe. Marie est surprise ! Une main vient de lui toucher les cheveux derrière sa tête appuyée contre la paroi. Se déplaçant un peu en descendant sur la banquette elle laisse sa tête tomber en arrière et découvre au travers du trou situé juste derrière elle, non pas une main mais une queue de bonne dimension, tendue et secoué par son propriétaire derrière la paroi. Sans réfléchir, Marie la prend en pleine bouche, elle suce le gland et commence un va et vient de sa main droite. Nous entendons un gémissement derrière la palissade. Des queues remplacent les mains tendues quelques minutes après. Je saisie la main droite de marie et la dirige sur une des queues tendues et je fais de même avec une queue à gauche de Marie en la glissant dans sa main droite. Au début maladroite pour branler ces deux queues, elle parvient dans un langoureux va et vient à procurer plaisir et gémissements, tout en suçant la queue dans sa bouche. Marc est entré dans le « cagibi » et se positionne devant le sexe offert de sa femme. Il bande comme un cerf en la voyant ainsi offerte par trois queues sortant de la palissade et des mains qui la caresse. Il pénètre doucement sa chère et tendre pour la secouer de ses coups de reins. Marie gémie, elle tremble, sont corps est pris de frémissements. Quatre mains la caresse, une queue dans chaque main et la dernière dans la bouche.Tour à tour les queues disparaissent et sont remplacés par d’autre comme par automatisme. Marie suce à tour de rôle quatre sexes différents, deux éjacules sur son visage, dans sa bouche, sur ses cheveux…Je me relève et j’embrasse longuement d’une langue profonde Marc toujours en train de secouer Marie. Il empoigne mes seins tendus par l’excitation et ne peut se retenir encore plus. Il éjacule dans le sexe de sa femme dans un râle sourd. Au même moment les joues de Marie se gonflent et les cris de l’homme derrière la palissade nous laisse présumer qu’il joui fortement. Marie se relève, difficilement, alors nous l’aidons un peu. Teddy lui tend des feuilles d’essuie tout dont elle s’empare pour s’essuyer la bouche. A ma grande surprise elle a tout avalé….. Magnifique !! Nous sortons du cagibi et nous nous dirigeons vers le hammam. Marie passe vite de nouveau sous la douche.Il faut tout de même que je précise…….Depuis notre arrivée dans le club, notre repas, notre douche, notre détente au jacuzzi… nous sommes suivi à distance par 3 ou 4 hommes venus seuls sans doute. Il faut savoir que ces personnes restent à l’écart mais attendent une invitation de notre part pour se joindre à nous… Ils suivent mais restent respectueux et silencieux. C’est vraiment le Dress Code d’un bon club libertin… merci à eux.Nous laissons nos serviettes à l’extérieur du hammam et nous entrons. La chaleur est pesante dans la vapeur, pour le moment nous ne voyons rien, mais au bout de deux minutes nous devinons la silhouette d’un homme assis sur un banc carrelé. Une femme allongée, accoudée sur le même banc est en train de le sucer… je m’approche et caresse les épaules de la femme. Doucement je m’agenouille et je la regarde faire…. Elle s’applique puis ensuite elle guide ma tête et place ma bouche sur la queue de son homme. Je la gobe entièrement jusqu’à la garde et effectue des va et bien avec ma tête…l’homme gémit… je dégage le prépuce et sers fortement dans ma main le sexe tendu… ma langue titille son ouverture.Marc se place à côté de la femme, il la ergani escort caresse et doigte son clitoris. Elle écarte ses jambes. Il se lève et place le préservatif sur sa queue. Très lentement il s’introduit en elle… elle gémit et s’étonne de la largeur du sexe… elle me murmure… « Putain c’est bon… » Elle et moi suçons à tour de rôle la queue de son homme pendant que Marc laboure le sexe de cette femme qui gémit et crie de plus belle. Cela attire les curieux… deux des hommes qui nous suivent depuis notre entrée dans le club entrent dans le hammam et s’assied à côté de Teddy. Dans la chaleur et la vapeur ils n’ont pas du voir Marie allongée au fond du hammam. Le temps que leurs yeux se fassent à la vapeur et la pénombre, l’un d’eux se place derrière moi et entame de longues caresses sur tout mon corps. Puis ses mains restent concentrées sur mon sexe, mon anus, mon clitoris… comme je ne lui interdit rien, sa bouche se rapproche de ma tête et me demande si il peut me prendre… je sors la queue de l’autre homme de ma bouche et lui répond « oui ou tu veux »…. Aussitôt j’entends le plastique se déchirer du papier du préservatif… sous la chaleur nos corps sont moites et il ne faut pas longtemps à cet homme pour préparer mon anus… doucement il présente son sexe recouvert, à mon orifice. Debout, penchée sur la queue de l’autre homme, mon cul est offert… je sens sa queue rentrer doucement et ressortir au début… et lorsque mon cul l’accepte bien il entame son labourage qui me fais crier de plaisir…. L’autre homme s’acharne sur mon clitoris d’une main habile…. J’avoue avoir délaissé la queue de l’homme allongé sur le banc… sa compagne s’en occupe très bien entre deux coup de langue dans ma bouche, je lui pétrie une poitrine gonflée et pesante…Au bout de cinq minutes, la femme crie accompagné d’un spasme de plaisir…ce qui déclenche un jet de sperme dans sa bouche de l’homme qu’elle suçait…. Je sens le corps de l’homme derrière moi qui se tend et celui-ci éjacule dans mon cul… il souffle et gémit doucement…. Il m’embrasse dans la nuque et me remercie… « adorablement bien serré comme j’aime » me murmure t-il…Quinze minutes maximum et nous ne supportons plus l’intense chaleur du hammam. Nous ressortons et nous nous dirigeons vers les douches pour nous laver de notre sueur.D’un accord commun nous montons à l’étage. Après une visite furtive des lieux et des coins câlins libres, nous optons pour un immense lit rond au centre d’une grande pièce. Aux murs, de grands et larges miroirs rejettent notre image… cela donne l’impression d’être dans une salle immense.Je m’allonge sur le dos, la tête au centre du lit, les jambes écartées genoux relevés. Marie m’imite en s’allongeant à un mètre à coté de moi. Marc se penche vers moi et tout en me caressant il me lèche l’entre jambe, faisant glisser sa langue de mon genou jusqu’à mon entrecuisse mais sans jamais allé jusqu’à mon sexe… il me fait languir… Mon Teddy fait de même à Marie. Je sens la langue de Marc s’introduire dans mon sexe, il écarte les grandes lèvres du bout de sa langue, il titille mon clitoris, il s’enfonce dans mon sexe, il lèche mon anus, l’humidifie… il suce mon clitoris doucement puis plus fortement en effectuant des pressions… ma respiration s’accélère… en regardant Marie, je constate que deux hommes sont montés sur le lit. L’un d’eux à sa queue dans sa bouche et l’autre lui caresse la poitrine. Enfin lui caresse…je devrai plutôt écrire qu’il pétrie sa poitrine, il lui titille les pointes, et les soulèvent de ses deux paumes en même temps. Je connais Marie, elle est très sensible de ses seins.Marc continue toujours son suçage et léchage, il regarde de temps en temps en direction de sa femme… je sens une main me caresser mon sein droit, un homme s’est approché et tente sa chance avec moi. En guise de réponse, j’att**** sa queue bien tendue et le masturbe. A la vue de tout cela, les hommes qui nous suivent depuis un bon moment dans le club se lâchent et tente leur chanc avec Marie et Moi. Un second me caresse le sein gauche, je fais de même avec son sexe. Bon sang une queue bien longue et large….hummm….Un autre est monté sur le lit et me propose sa bite au niveau de mon visage. Du bout de ma langue je commence à titiller son ouverture, je lèche le gland, lisse et doux…je l’enfonce dans ma bouche, elle est épaisse mais douce… je lèche ses couilles entièrement rasées… douces également, j’apprécie car l’homme sent bon, il vient de sortir de la douche je pense car il sent le shampoing douche que nous avons utilisés il y a dix minutes… une femme m’embrasse et me lèche les tétons. Son homme à laisser sa place et il la caresse derrière…Lentement je l’attire à moi, je lui chuchote de me chevaucher le visage. Elle m’embrasse, suce la queue épaisse devant mon visage et m’enjambe. Son sexe entièrement rasé placé sur ma bouche, elle fait face à l’homme que je suçai deux minutes avant. Marc insiste sur mon anus. Sa langue s’introduit par petits coups furtifs, laissant de la salive sur l’orifice… je devine ce qu’il a l’intention de faire… trois minutes après, muni d’un préservatif, je sens une queue se présenter devant mon trou du cul… doucement elle s’enfonce, et ressort… plus profond à chaque fois… je râle de plaisir… bon sang qu’est-ce qu’elle est épaisse sa bite…. !!!!Deux types me tiennent les jambes en l’air pendant que Marc m’encule… légèrement d’abord, puis énergiquement. Deux autres femmes se sont allongées sur le lit rond. Une accroupie et l’autre comme nous. Trois hommes s’affèrent autour d’elles, mais avec tout ces corps je ne peux rien voir…Après plusieurs minutes, Marc éjacule dans mon cul… il se retire en m’adressant un baiser sur la main.Je me relève et regarde Marie pour voir si elle va bien. A genoux, empalée sur mon Teddy, les fesses bien tendues, un grand brun l’encule doucement… d’une main elle se tient à genoux et de l’autre elle branle un jeune freluquet tout fin mais bien membré…. Je m’approche… sa bouche est grande ouverte sur la bite d’un beau black… elle a du mal à la prendre en entier tellement elle est épaisse et longue…elle gémit… de difficulté à sucer ?…… de plaisir de son cul ?….. de plaisir du sexe de Teddy ?……. de la bite tendue qu’elle branle dans sa main ?……. je ne sais pas…. Mais d’un seul coup après 15 bonnes minutes elle se tend et crie de bonheur. Un crie fort et libérateur… corps secoué de spasme et tremblements… les hommes accélèrent leur cadences…. Ils éjaculent les uns après les autres….Je suis tellement surprise de voir Marie autant à l’aise et prendre son pied que je ne me suis même pas aperçue qu’un homme me caressait les fesses et qu’un de ses doigts se freillait un passage jusqu’à mon clito…. D’un sourire je lui fais comprendre que je ne veux pas aller plus loin. Il me répond également d’un sourire accompagné d’un haussement d’épaule manifestant son désarroi… il me lâche et m’embrasse doucement sur la joue en me disant « dommage, tu es ravissante ».Assez petit, chauve avec une paire de lunettes trop grande pour son visage rond, il me fait fondre. Devant une telle attitude de gentillesse, je lui demande de s’assoir sur le bord du lit rond et je m’accroupie devant lui. Cela me donne rage et énergie pour sucer, lécher et pomper sa queue fine mais longue… je lèche ses couilles rasées, douces… je remonte ma langue sur sa hampe tendue… je sors ma langue de ma bouche pour en faire une gouttière et j’introduis sa queue dans ma bouche en faisant bien attention d’aspirer fortement à chaque fois que sa queue bute au fond de ma gorge…. Je le laisse éjaculer fortement dans ma bouche et sur mes seins, même dans mes cheveux !!! bon sang un sperme épais et onctueux d’un goût salé !!! j’adore !!!…. Après une soirée bien « remplie » pour les femmes « vidée » pour les hommes… nous nous sommes douchés une fois de plus, et habillés…. puis afférés autour d’une table basse, nous avons bu un dernier verre avec notre dessert, une excellente salade de fruits maison…Bien entendu nous avons fait un tour dans la boutique sexy du club ou nous avons fait quelques achats mais je reprendrai mon clavier pour vous faire part de nos achats, et vous raconter à quelle occasion nous les avons portés et utilisés ( ??) ainsi que d’autres soirées à thèmes dans ce même club.Marie et Marc on adorés notre soirée en club échangiste… nous avons côtoyés des personnes agréables et courtoises… rare dans le monde actuel…A très bientôt !

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri mersin escort bursa escort görükle escort bursa escort izmir escort orhanlı escort pendik escort bostancı escort ısparta escort karabük escort karaman escort karşıyaka escort kaş escort kastamonu escort kayseri escort kırıkkale escort kırklareli escort kırşehir escort porno izle serdivan escort adapazarı escort sakarya travesti