İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Sena au début

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Sena au débutJe l’avais rencontrée lorsque j’étais encore gamin, 9 ans au maximum et, aussi loin que je puisse me souvenir, elle m’avait toujours fasciné. Son prénom Sena m’avait directement conquis. Nous fréquentions la même école. Je la voyais gambader dans la cours, sure d’elle et joyeuse. Moi, retiré et invisible, avec cette impression de voir le monde de l’extérieur, de le juger comme si je ne m’y trouvais pas. Enfin en tout cas, c’est de cette manière que je le percevais. C’est avec les années que je me suis rendu compte que j’étais simplement enfoncé dans les limbes d’une timidité maladive, n’osant soutenir le regard de personne, craignant le moindre des challenges que les gosses adorent se lancer…Bref, je l’observais à travers un trou de serrure imaginaire, la regardant fleurir et s’épanouir. Les années passèrent jusqu’à l’adolescence et les premiers émois sexuelles. Nous avions maintenant 15 ans. Sena avait grandi, enfin pas tant que ça. Elle a toujours eu un physique plutôt menu. Mais son aura sexuelle avait pris de l’ampleur. Et son effet sur les garçons étaient puissants. Les plus téméraires d’entre eux la charmaient et souvent je la voyais un embrasser un un matin, puis un autre le lendemain, voire même 2 durant la même pause. Ma jalousie me rongeait autant que la haine que j’éprouvais vis-à-vis de moi-même et de cette fichue timidité. Les années passèrent, nous nous perdîmes de vue. Entre temps, d’autres filles marquèrent mon esprit de leur présence qui me paraissait d’une importance capitale le vendredi et totalement superflue le lundi suivant. Les montagnes russes émotionnelles de l’adolescence ne sont pas toujours faciles à négocier.A 25 ans, Sena réapparu dans ma vie. Nous nous croisions par hasard lors d’un concert. J’étais toujours un grand timide mais les années et les coups durs de la vie m’avaient renforcé quelque peu… Enfin tout du moins suffisamment pour oser aller lui parler. L’alcool aidant peut être, nous nous amusâmes à nous remémorer les souvenirs d’antan. Cependant, elle souffrait car elle venait de rompre avec son compagnon de l’époque. Du coup, par opportunisme, je lui demandais si elle avait besoin d’un câlin. Nous ne fîmes rien d’autres que rire, boire, se souvenir du passé ce soir-là. Je lui fis une accolade chaleureuse edirne escort au moment de nous quitter, et nous nous promîmes que nous remettrions cela dans les plus brefs délais. Une grande soirée pour moi avec malgré tout, la pensée insistante que j’avais été ennuyeux et qu’elle ne désirerait surement pas me revoir.Pourtant deux jours après, Sena me recontactait, me disant que la soirée que nous avions passée l’avait enchantée et que le câlin que je lui avais prudemment prodigué l’avait beaucoup aidé. Elle désirait remettre cela dans les plus brefs délais. Nous nous vîmes le soir même. Nous partageâmes beaucoup sur nos vies respectives, et j’appris qu’elle avait beaucoup souffert, de son père, de sa mère, des jugements que les gens portent les uns sur les autres, particulièrement lorsque l’on vient d’un petit village. Je sentais en elle une énergie positive autant qu’une rancœur profonde et destructrice. Ayant toujours eu le même ressenti, nous pouvions discuter des heures de notre haine commune de la morale bien-pensante, de notre dégout du conformisme et de notre désir commun de nous échapper de ce monde dans lequel nous ne trouvions pas notre place. Nous nous embrassâmes ce soir-là et je la vis nue pour la première fois. Dès les premiers instants de cette nouvelle intimité, je sentais Sena terriblement vulnérable et offerte. Comme si j’étais un dieu de l’Olympe et qu’elle s’offrait à moi, dans une dévotion totale.Elle me fit rapidement part de l’amour immodéré qu’elle me portait et de son désir de soumission totale à ma personne. Elle aimait être malmenée, poussée dans ses limites, déstabilisée par moi, son Dieu, son Apollon, son maître. La souffrance intérieure s’extériorisant par le biais de la déviance sexuelle menant au masochisme doit être un grand classique freudien. Pour ma part, j’étais un petit innocent qui ne connaissait rien à la sexualité ni aux femmes malgré mes 25 ans. Autant dire que cette configuration déclencha en moi des changements majeurs et certains moments de panique que je m’employais à dissimuler. Sena m’emmena avec elle dans la découverte de cette déviance magnifique, moi le sadiste qui s’ignorait et elle, la masochiste qui s’assumait.Je l’emmenais dans mon appartement le weekend suivant. Je précédai Sena dans les escaliers, son escort edirne cul balançait de droite à gauche dans son jean bleu moulé. Elle remarqua l’effet que cela produit sur moi et en rigola. Par la suite, cette pratique allait devenir un petit jeu entre nous, Sena se précipitant en premier pour grimper les escaliers, où que nous soyons, mon regard sur ses fesses ayant pour effet de l’exciter terriblement. Pour faire évoluer le jeu, elle me demandait ensuite d’être en haut des escaliers et d’observer le nombre d’hommes et de femmes qui fixaient leur regard sur ses fesses…Arrivé dans mon appartement, elle me fit un sourire avant de se mettre à quatre pattes et d’entreprendre le chemin jusqu’à ma chambre dans cette position. Ainsi, le mouvement de ses fesses était encore plus prononcé, et elle prenait un malin plaisir à accentuer chacun de ses balancés. Je la suivais en marchant. Ce petit jeu m’ayant donné une érection terrible que j’essayais ridiculement de dissimuler, nous arrivâmes dans ma chambre. Sena, toujours à quatre pattes, sortit un cornet de son sac à main. Elle me le tendit et m’invita à déballer son contenu pendant qu’elle retirait son haut. Je déballais un paquet de pincettes neuves et 2 cordes. Elle me dit de les utiliser à bon escient. Je me sentais orienté dans une direction, j’ai toujours détesté cette sensation surtout lors de rapports sexuelles. Cependant là, de la sentir frêle et fragile et m’invitant à la soumettre à mes désirs, je ne puis résister. J’attachais maladroitement ses mains dans son dos et je la senti respirer profondément, comme si ce simple geste revêtait une profonde importance. Ses mains ainsi attachées, je l’attirais contre moi, l’embrassant dans le cou et prenant ses seins dans mes mains. Je la fis basculer en avant, ses mains attachées dans son dos l’empêchant de se retenir, je la fis descendre doucement et apposait son visage sur un coussin. Je me retrouvais ainsi avec ses fesses cambrées face à moi, totalement mienne. Je lui retirais son pantalon et, n’étant pas encore habitué, m’extasiait quelques secondes sur sa beauté. La sentant s’impatienter, j’entrepris quelques fessées sur une fesse puis sur l’autre, qui eurent l’effet escompté. Elle se cambra d’excitation et me dit de continuer. Je pris un plaisir fou edirne escort bayan à lui procurer cette douleur intimement intense que sont les fessées. Je l’installai sur le dos et m’appliqua à embrasser son ventre tout en pinçant légèrement ses tétons. Je m’empressais d’appliquer une pincette sur chacun d’eux. Sena se cambra à nouveau de plaisir. Je décidais de pousser l’expérience plu loin et d’ajouter 3 autres pincettes sur chacun de ses petits seins. Lorsque ceci fut fait, je prenais la deuxième corde, qui était beaucoup plus fine que la première et la fit passer dans le petit rond vide de chacune de pincettes. Il me suffisait finalement plu qu’a tirer légèrement sur la corde pour effectuer un tirage simultané sur chacune des pincettes. Je n’étais pas peu fière de mon idée et Sena semblait folle, ses yeux se révulsaient et elle faillit s’évanouir tant ce simple stratagème allumait en elle un feu dont je ne mesurais pas l’intensité. Je sortis mon sexe qui n’en pouvait plu d’attendre et l’approcha de la bouche de ma petite esclave. A la seconde ou elle le sentit près de ses lèvres, elle fondit dessus et l’avala dans sa quasi entièreté. Jamais on ne m’avait prodigué une telle fellation, mon excitation monta très vite, trop vite, et après une petite minute à ce rythme, je dus me rendre à l’évidence : 1, il y avait de grande chance que je sois amoureux de cette fille, 2 je vais jouir très bientôt. Je le fis savoir à Sena qui me sourit en coin avant de continuer de plus belle. Je repris en main la corde qui reliaient les pincettes entre elle et tira légèrement dessus en attendant mon explosion finale. Je finis pas ne plu tenir, je sortis mon sexe de la bouche de Sena et je jouis immédiatement. Un premier jet vint s’écraser entre les yeux de la belle puis un second dans son œil droit. Les quelques jets restant s’occupèrent à couvrir de manière quasi uniforme le pourtour de ses lèvres et son nez. Après ce moment émotionnellement éprouvant, je me rendais compte que je tenais dans ma main la corde au bout de laquelle se trouvait toujours les pincettes. Je les avais arrachées de la poitrine de Sena sans même m’en rendre compte. De jolies marques ornaient ses seins, je m’en excusais mais elle ne m’entendit même pas. Sena semblait ivre de la jouissance intérieure typique de celle qui a obtenu ce qu’elle désirait. Elle léchait le pourtour de ses lèvres et se délectait des quelques gouttes de sperme qu’elle arrivait à saisir du bout de sa langue. Elle sourit, elle était belle ainsi salie.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri mersin escort bursa escort görükle escort bursa escort porno izle serdivan escort adapazarı escort sakarya travesti