İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

La pute des routiers

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Masturbation

La pute des routiersC’est en discutant sur le net que j’ai pu réaliser un autre de mes phantasmes : faire la pute sur une aire d’autoroute…Depuis pas mal de temps j’étais en contact avec Pablo, un routier espagnol. Après avoir vu mes photos, puis plusieurs live sur camsexy, il voulait me rencontrer. Il me disait aimer passionnément les trav surtout aussi féminine que moi. Régulièrement il prend l’autoroute qui passe à côté de chez moi et passe une nuit entre Carca et Narbonne.Ce soir, nous nous retrouvons sur MSN. Totalement transformée, perruque et maquillage, je porte une guêpière grise souris qui retient des bas noirs, un string en voile assorti et des escarpins vernis noirs à talons aiguille. Par-dessus, j’ai enfilé un déshabillé bordeaux. Je porte également, mais en moins voyant, des boules de Geisha profondément enfouies dans mon intimité. Je suis toute excitée car Pablo n’est pas mon premier interlocuteur de la soirée. Lui est nu, il a un sexe… large, épais d’une belle couleur brune et merveilleusement tendu. Au bout d’une heure de discussion et d’exhibition, nous fixons rendez-vous pour jeudi prochain vers 22h00 sur l’aire de Fontcouverte à 15 km de chez moi. Avant de nous quitter, Pablo a très envie de me prouver son désir. Il me demande de le faire bander, ce qui me fait très plaisir. Debout devant la caméra, j’ondule langoureusement, je caresse mes cuisses, mon ventre. Je pince mes pointes de seins, je les tords, les étire jusqu’au seuil de la douleur. Mon plaisir monte, mon sexe prend de belles proportions dans mon string. Il m’invite à branler ma petite chatte de trav. Je lui offre le côté pile et je retire délicatement les boules de mon anus. C’est un réel plaisir de les sentir franchir ma porte étroite. Je suce trois doigts comme si c’était une bonne queue. Pablo me traite de salope, de petite pute, j’adore…Mon anneau est resté bien ouvert après le passage de mes boules, j’y glisse mes trois doigts avec une facilité déconcertante. Sur l’écran, la bite de mon voyeur me semble monstrueuse… mais elle me fait terriblement envie.- Je voudrais te voir t’enfiler un gode dans le cul faute d’y mettre ma grosse queue !- Tes désirs sont des ordres chéri, j’adore avoir mon petit trou bien rempli.Je m’empare du jouet qui est à côté de moi. Je le suce, le lèche, l’enfonce au fond de ma bouche, je mime une fellation digne de la reine des salopes. Pablo s’active sur son membre tendu. Je remplace mes doigts par le phallus de latex. Vu le diamètre, la pénétration est un peu douloureuse. Mais en quelques instants ce n’est plus que du bonheur. Pablo est au bord du plaisir.- Oh ma salope… je vais jouir ! Je décharge tout mon foutre dans ton cul, dans ta bouche de cochonne.- Ouiiii… vas-y envoie tout ton jus ! J’avale tout ton foutre…Quelles belles giclées… s’il m’arrose comme ça la semaine prochaine…Le jeudi arrive et toute l’après midi je suis impatiente. Je n’arrive même pas à choisir ma tenue. Après m’être préparée, maquillée, nue sur mes mules à talons aiguilles, je fais mon choix dans mon placard. J’ai un peu peur d’abimer mes dessous et je choisis donc des dim-up plutôt qu’un porte-jarretelles. illegal bahis Un string en voile et dentelle et un soutien-gorge quart de seins qui ne cache rien de mes tétons. Bien sur l’ensemble est de couleur noire. J’hésite entre une jupe trapèze et une jupe droite en lycra. La première est plus facile à soulever, mais la seconde moule de façon indécente mes fesses surtout la bosse de mon string. J’opte pour la seconde. En haut, j’enfile mon chemisier en voile noir totalement transparent et facile à dégrafer. Reste les chaussures, je mets mes bottes qui arrivent au dessus du genou. Avec ma perruque blonde et mon maquillage outrancier, j’aurais certainement beaucoup de succès sur un trottoir… mais c’est le but recherché. Autant j’aime le style « classe » en certaines occasions, autant ce soir je suis une salope en chaleur offerte au mâle.A 21h30 je passe mon manteau long qui cache quelque peu ma tenue provocante. Dans la voiture je suis obligée de l’ouvrir ce qui dévoile largement les charmes de mes cuisses et de ma poitrine. De nuit ça ne se verra pas trop… dommage. A près 15 mn de route je me gare sur l’aire. Je repère de suite le camion de Pablo, noir et or. Il y a 3 autres semi-remorques sur le parking. Mon futur amant est au pied de la cabine. Il est plus trapu et petit que je ne l’imaginais. Je me dirige vers lui, le manteau grand ouvert dévoilant ma semi-nudité. J’accentue ma démarche chaloupée sur mes talons hauts.- Puta, tu es encore plus belle que dans mes rêves, me complimente-t-il avec un accent inimitable.Le compliment me va droit au string. Ses mains aussi d’ailleurs… Il ne s’embarrasse pas de préliminaires et palpe directement mes fesses et la bosse de ma jupe. Il remonte ma jupe et cherche mes lèvres que je lui refuse. Une pute n’offre pas sa bouche au baiser. Je caresse à mon tour sa braguette. J’ai l’impression de sentir une canette de coca sous mes doigts (en diamètre). Il est énorme, il ne rentrera jamais…Il m’invite à monter dans la cabine. C’est un véritable nid d’amour feutré. Il retire mon manteau, puis passe ses mains partout sur mon corps. Moi qui pensais seulement me faire saillir comme une chienne… Non, Pablo est un véritable amant. Du coup je lui offre mes lèvres qu’il dévore sans retenue. Je suis aussi agréablement surprise qu’il ne s’occupe pas que de ma chatte. Il enroule sa langue autour de la mienne, fouille ma bouche. Il caresse et pince mes pointes de seins. Ecarte la dentelle de mon string et joue avec mon clito, mais rapidement ses doigts s’emparent de ma grotte. Bien préparée avec de la crème je m’ouvre facilement. A mon tour je le déshabille, il n’est pas trop poilu et son sexe est entièrement rasé. J’aime. Quand je descends son slip, son membre jaillit comme un diable de sa boite. La caméra n’est pas trompeuse, il est large et épais et doit au moins faire 25 cm de long… Quelle merveille. Maintenant il va falloir prendre ça en bouche.A genoux face à lui sur la couchette, la jupe retroussée jusqu’au nombril, il retire mon chemisier. A force de sucer, caresser et pincer mes tétons, mes petits seins pointent au dessus de la corbeille de illegal bahis siteleri mon soutien-gorge. Je me penche au dessus de son membre en érection. Du bout des lèvres je suçote l’extrémité de sa verge. Je la titille avec la pointe de ma langue. J’arrondis ma bouche et je la fais coulisser entre mes lèvres au fond de ma gorge. Elle me remplit la bouche mais je suis étonnée de prendre un diamètre aussi imposant. Par contre j’en avale à peine la moitié que je la sens buter contre ma luette. Je ne me lasse pas de faire entre et sortir sa hampe de ma bouche. Loin d’être inactif, ses mains sont partout sur mon corps. Rapidement je sens ses doigts qui écartèlent mon anus. A au moins trois ou quatre doigts il branle profondément ma chatte de travelo.Enfin le moment que je redoute mais aussi que j’attends avec impatience arrive.- J’ai envie de t’enculer p’tite salope. De te défoncer le cul avec ma grosse queue…- Oui mais va doucement… tu es tellement gros !- T’inquiète, t’as réussis à me sucer, ton p’tit trou du cul peut l’accueillir.A force de prendre des godes, je sais quelle position prendre pour faciliter le passage. Je me mets en levrette, les fesses tendues vers lui, je les ouvre au maximum avec mes deux mains. Il me prend par les hanches et m’attire contre son ventre. Je sens son membre dur comme de l’ébène appuyer contre mon anneau. Il pousse, force, pénètre doucement. Je sens mon anneau s’ouvrir, se dilater, c’est à la fois horrible… et bon. Il reste un moment sans bouger, planter au plus profond. Je passe ma main contre son ventre, oui, il est entièrement en moi. Je me fais sodomiser par un membre de cheval… Malgré sa taille, il est d’une douceur incroyable. Il commence un lent va et vient entre mes fesses. J’ai l’impression de jouir en permanence tellement mon plaisir est fort.Pablo fait preuve d’une grande endurance, il me dirige dans plusieurs positions. A chaque fois qu’il sort et qu’il revient en moi j’éprouve le même plaisir intense. J’ai l’impression qu’il me lime depuis des heures quand, allongée sur le dos, les cuisses relevées sur la poitrine il se retire une dernière fois et m’annonce qu’il va jouir. Je retire son préservatif, je prends sa verge entre mes doigts, je le branle jusqu’à ce qu’il éjacule sur mon ventre. Il se vide en 4 ou 5 longues giclées de foutre avant de se laisser retomber à mes côtés. Je caresse mon ventre, mon sexe maculé de son plaisir. J’en ai plein les doigts et je les lèche avec délectation. Je me penche sur son sexe encore relativement imposant et je le nettoie avec ma bouche et ma langue. Je glisse mes doigts sous mon ventre pour vérifier l’état de ma petite porte… c’est une porte de garage grande ouverte…Il se rhabille et descend de son camion. Seule dans la cabine je finis de me réajuster, je nettoie les dernières traces de sperme sur mon ventre et sur mes lèvres. Je refais mon maquillage qui a largement coulé, sous les yeux, j’ai les cernes de la femme comblée. Je regarde l’heure et m’aperçois avec surprise que je me suis fais baisé pendant plus d’une heure et demi. Je sors à mon tour, je n’ai pas remis mon manteau et en descendant canlı bahis siteleri le marchepied je découvre largement le haut de mes bas et ma culotte. Je suis accueillie par les sifflets admiratifs de deux routiers qui ont rejoint Pablo.- Putain ! La nana…- Merci mes chéris…- Tu as dû la sentir passer avec Pablo ?Très chatte je me colle contre mon amant, je masse son membre à travers sa braguette…- Il est fôôôrmidable !!! Grosse et dure comme je les aime…- Et nous alors ?- Ca dépend de mon homme !- Si tu en as envie… Mais t’es vraiment une salope !- Oh ouiiiiiii… je suis une salope… et j’en ai très envie.Quelques instants plus tard, je suis accroupie devant les deux hommes. J’ai extrais leur sexes qui, sans être aussi puissant que la verge de Pablo sont de quand même de taille honorable. Je caresse, je lèche, je branle et je suce. Je suis une vraie chienne devant ces deux bites tendues pour moi. Mais Pablo me relève, je délaisse à regret les trophées fièrement exhibés. Il retrousse ma jupe, me force à me pencher pour offrir mon cul…- Viens la lui mettre dans le cul. Elle adore ça cette pute… Je ne m’y attendais quand même pas. Un des deux hommes se glisse derrière moi et m’embroche d’un grand coup de queue. Ouverte comme je suis, ça n’est que du plaisir. Tout en me faisant sodomiser, j’avale goulument la bite du second. Mes deux chéris sont déchainés ils s’activent comme des fous dans mon cul et ma bouche. Je sens qu’ils ne vont pas tarder à partir… Mon enculeur sort du fourreau de mes fesses, je me laisse tomber à genoux devant eux, je prends leur hampe entre mes doigts. Je les branle avec vigueur… ils se lâchent, se vide les couilles sur mon visage, mon buste, dans ma bouche. Je suis couverte de leur jus d’homme. Avant qu’ils ne débandent totalement je les reprends en bouche une dernière fois. Les deux hommes nous quittent rapidement sans oublier de remercier la grosse pute qu’ils viennent de baiser…Pablo très galant me tend un kleenex pour essuyer les traces de leur plaisir. Mon chemisier est maculé et avec la transparence du voile, leur foutre colle à ma peau… et j’aime.Pablo est vraiment un garçon charmant, il m’aide à enfiler mon manteau, un dernier baiser avec la langue, une dernière caresse sur son merveilleux engin qui même au repos me parait toujours pharaonique et je reprends ma voiture.Après un détour pour reprendre la bonne direction et quelques kilomètres, je suis épuisée et toute tremblante. Je prends le risque de m’arrêter boire un café et fumer une cigarette. A cette heure ci il n’y a pas beaucoup de risque. Effectivement la station est déserte. Je gagne directement les toilettes, quel plaisir de m’engouffrer chez les dames… Dans le miroir je me fais peur, je suis décoiffée (et avec une perruque c’est moyen) j’ai même des traces de sperme dans les cheveux. Mon mascara à coulé et je n’ai plus de rouge à lèvres. En quelques minutes je répare les dégâts et je suis toute de suite plus présentable. Je passe dans les toilettes, ma petite rosette c’est un peu refermée. Je ressorts rassurée. Je bois tranquillement mon café en fumant une cigarette, le garçon de la station m’a à peine regardé. Dommage, je suis encore bien excitée. Pourtant quand je pense à cette nuit, entre Pablo qui m’a fait jouir par le cul comme une folle et les deux autres qui se sont sauvagement vidés les couilles… je devrais être rassasiée.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri bursa escort görükle escort bursa escort gaziantep rus escort antep escort gaziantep escort izmir escort maltepe escort