İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

l’anniversaire

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

l’anniversaireJ’étais Invitée à l’anniversaire des trente ans de ma collègue de travail, un samedi soir, à son domicile.Pour l’occasion, j’avais enfilée une petite robe rouge courte et moulante, avec en dessous un soutif rouge en dentelles, un string fin rouge sombre avec au milieu une petite fantaisie brillante…J’ai enfilée par-dessus un collant nylon fin de couleur gris, et pour finir j’avais glissée à mes pieds des escarpins rouge vif.Lorsque je suis arrivée là-bas, il y avait une douzaine d’invités, en plus de ma collège et de son mari.Après les présentations par ma collègue, tout le monde n’étaient pas dupe, et c’étaient bien rendu compte que j’étais un trav…Mais malgré ce, personne semblai être gêné de ma présence… ma collègue leurs en avait parlée avant ce soir. Au milieu de tout ce petit monde, il y avait un homme d’une cinquantaine d’années qui m’invita à venir m’asseoir à côté de lui sur le canapé…Nous étions tous assis dans le salon autour de la table basse à boire et à manger, à parler de toutes sortes de sujets…Jambes croisées sur le canapé, je discutais pas mal avec mon voisin d’âge mûr.Il me posait des tas de questions sur ma travertion … curieux et intrigué…Pendant que les autres parlaient entre eux, il me raconta que pendant son service militaire sur Paris, ses potes et lui allaient souvent se faire sucer par des travs au bois de Boulogne… et qu’il en gardait un agréable souvenir…J’étais soufflée d’entendre ça !!!!J’ai compris que là, c’était 100% drague !!!!Je lui répondis que j’étais tout à fait d’accord avec lui, en lui affirmant que les travs étaient de très bonnes suceuses…Je commençai à avoir chaud de partout, et en bas ça commençai aussi à durcir…Entre l’alcool, et ses insinuations qui m’excitaient…Je demandai à ma collègue de m’indiquer où se trouvait sa salle de bain pour pouvoir me rafraichir…Tout en m’excusant, konak escort je me suis levée pour aller faire une pause…Une fois arrivée dans la salle de bain, je me suis occupée de trouver une solution pour cacher un début d’érection…En recalant ma verge dans mon string pour éviter que cela ne se voie à travers le tissu moulant de ma robe…En rentrant dans la pièce, j’avais tirée le verrou derrière moi…Quand j’entendis tapoter à la porte…je répondis que c’était occupé…Je reconnu la voix de mon cinquantenaire, qui m’avait suivi et qui insistait pour que je lui ouvre…Je ne me suis pas laissée prier longtemps pour lui ouvrir…Il est rentré, un peu gêné…Il m’expliqua que notre petite conversation sur le canapé lui avait rappelé une bonne époque…que je n’avais pas l’aire d’être sauvage… que je l’excitais beaucoup… bref, je ne pouvais pas le laisser dans cet état…Il n’eut pas le temps de finir de me dire la suite…Que je m’étais accroupie en relevant ma robe jusqu’à ma taille, pour qu’il admire mes cuisses et mon joli petit string…J’ai baissée sa braguette à la hauteur de mon visage, pour aller chercher sa bite toute dure qui perlait dans son slip, que j’ai tout de suite sortie…Il est resté debout dos à la porte, le verrou fermé.J’ai couchée sur ma langue son gland décalottée tout en masturbant sa tige, en empêchant sa peau de revenir le recouvrir…Puis j’ai refermée mes lèvres autour de sa tige en l’aspirant et en jouant de ma langue sur son petit bout de chair sensible…J’ai cru qu’il allait me faire un malaise…J’ai sortie son dard de ma bouche, pour lui demander de s’asseoir sur le bord de la baignoire…Une fois assis sur le bord, j’ai changée de position. Je lui ai écartée les jambes pour que je puisse continuer de le pomper dans une position plus confortable pour moi aussi, en me positionnant à genoux konak escort bayan sur le tapis de sol du bain, afin aussi d’éviter de filer mes collants…Je le sentais se raidir, se crisper au rythme de ma fellation…je l’entendais gémir de plaisir…je jetais de temps en temps un petit coup d’œil sur le côté… car sur la porte il y avait une glace… j’admirais le spectacle que je faisais… et de voir cette scène, ça m’allumais un MAX !!!!Puis je sentis sa verge gonfler dans ma bouche, ça n’allait pas tarder…Mais avant qu’il jouisse… Comme une bonne salope, j’ouvris ma bouche, et avec mon pouce et index, je fis une bague au tour de sa verge… et tout en le branlant rapidement, son gland toujours posé sur ma langue… je le regardai dans les yeux avec mon aire lubrique… attendant ma récompense…Il se raidit une dernière fois lâchant un cri de jouissance bien connu…Je reçu dans le fond de ma gorge trois, quatre giclées bien forte que j’avalai… Puis un bon paquet de crème sur ma langue que je gardais dans ma bouche…J’ai refermée ma bouche sur sa bite que je mélangeais avec son foutre…Très excité, il bandait encore bien dans ma bouche…Puis il sorti sa bite de ma bouche, comme il l’aurait sorti d’une chatte…Il prit une serviette de bain qui était à sa portée pour s’essuyer… Pendant ce temps, je me suis relevée tout en tirant sur ma robe vers le bas pour la remettre en place…Il rangea sa tige, puis remonta sa braguette en me remerciant du « service »…Puis il sorti de la pièce.Devant le miroir du lavabo, j’ai fini d’avaler sa crème…Puis je me suis rincée la bouche, mis du rouge à lèvres, puis je suis sortie…Quand je suis revenu dans le salon, il était revenu s’asseoir sur le canapé à la même place et discutait avec les autres comme si de rien était…Discrète, moi aussi, je me suis assise à la même escort konak place, à côté de lui sur le canapé… La salle plongée dans le noir, le gâteau arriva avec la chanson bien connue… Après, tout le monde c’est dispersé dans la maison et le jardin pour discuter…J’en ai fait de même, discutant de choses et d’autres avec les invités.Je le cherchais du regard, pour m’apercevoir qu’il était dehors à fumer une clope en bavardant avec un groupe de personnes sur la terrasse.Je me suis joins à eux, pour discuter ensemble…Puis, au fur et à mesure le groupe s’est disloqué…Pour nous laisser tous les deux… En regardant tout autour de nous, il m’invita à pénétrer dans le jardin, dans la végétation en marchant gentiment sur une petite allée en direction d’une haie d’arbustes bien dense.Une fois traversé la haie, il jeta un dernier coup d’œil pour contrôler que personne ne nous observe…Il sorti sa bite de son froque en baissant rapidement sa braguette, tout en faisant le guet …Il m’attrapa la tête pour me forcer à me baisser, en m’ordonnant de le sucer…J’ai tout de suite obtempérée en m’accroupissant devant sa bite bien raide, sans ce coup-ci, remonter ma robe…J’ ai pris sa verge dans ma bouche, qui avait encore l’odeur et le gout de mon petit jeux de langue de la salle de bain, et j’ai commencée à le pomper frénétiquement tout en lui masturbant la tige pour le stimuler…Il mit plus longtemps à venir que dans la salle de bain…Pourtant j’y mettais de l’ardeur à lui tirer sur le bout de viande…J’entendais les gens rire et parler pas loin de nous…Il finit par balancer la purée… moins de quantité, mais de texture plus épaisse dans ma bouche…Hummm !!!! Quel délice quand je l’avalai…La soirée se finissait…On a été dire bonsoir à tout le monde chacun de notre côté et nous sommes parti chacun de notre côté comme si de rien n’était…Le lundi, j’ai demandée d’une façon naturelle à ma collègue qui était cet homme avec qui j’avais discutée toute la soirée…Elle m’apprit que c’était son parrain, qu’il était marié avec deux enfants, et que sa femme ne venait pas chez elle, car elles ne s’entendent pas.Bises coquines

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri bursa escort görükle escort bursa escort gaziantep rus escort antep escort gaziantep escort maltepe escort