İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Le dressage de ma mère 12

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Emo

Le dressage de ma mère 12Caroline venait d’avoir mon autorisation pour s’amuser un peu avec ma mère.Patricia, nue, se tenait face à moi. Je m’assis dans un fauteuil et claquai des doigts, faisant signe à Patricia de s’approcher.- Viens ici, toi. – Oui monsieur, dit-elle en s’approchant.- Tourne-toi et installe-toi sur ma queue. Je veux que tu profites aussi du spectacle.Patricia se tourna et, faisant face à Caroline qui tenait ma mère par les cheveux, s’assit sur mon chibre.- Aaaah, voilàààà, fit-elle en se penchant en avant pour que je puisse regarder le spectacle. Elle commença doucement à monter et descendre son cul sur ma bite.- Allez, Caroline, dis-je, montre-nous ce que tu as envie de faire faire à ce gros cul.- Bien monsieur. répondit-elle. Puis-je appeler votre mère comme vous ?- Elle s’appelle Gros cul, mais tu peux en faire ce que tu veux. Elle va t’obéir au doigt et à l’oeil.- Hmmm, parfait. Allez gros cul, à quatre pattes et cambre-moi ces grosses fesses.Ma mère obéit aussitôt et se plaça face à moi, le cul dressé devant Caroline.- Tu m’as obligée à te lécher le cul tout à l’heure, hein, salope ?- Oui Caroline.Claaaack ! Caroline la fessa sévèrement.- On ne dit pas Caroline, mais Mademoiselle.- Oui mademoiselle.- Bien, dit Caroline en se mettant devant elle. Puisque tu sais si bien comment il faut lécher, tu vas nous montrer comment il faut faire.Joignant le geste à la parole, elle se mit à quatre pattes devant ma mère et lui intima.- Allez, lèche salope. Je veux voir comment la mère de monsieur lèche les trous du cul.Laurence agrippa les fesses de Caroline, et après les avoir écartées, commença son travail.- Hmmm, c’est pourtant vrai que tu es une bonne salope. Regardez monsieur, comme votre maman passe bien sa langue. Allez, descends jusqu’à la chatte.- Hmmmm, hmmmm, oui mademoiselle, hmmmmMa mère prenai visiblement du plaisir à lécher Caroline qui se tortillait.- Tu es une bonne lécheuse, voyons maintenant comment tu vas me baiser. Mets ton gode ceinture et prends-moi en levrette.- Bien mademoiselle.Laurence se releva et mit le gode.- Tu es trop lente, dépêche-toi.- Oui mademoiselle, j’arrive.- Ne réponds pas, dépêche-toi grosse pute, et baise-moi fort.Laurence, se plaça derrière Caroline et commença à la pénétrer.- Allez, du nerf, j’ai dit de me baiser fort. Et je veux t’entendre.- Voilà mademoiselle, de bons coups dans votre chatte.- Fesse-moi, allez, de la conviction, et caresse-moi les seins. Penche-toi sur moi que je sente tes grosses loches caresser mon dos.Laurence se pencha et fit bouger ses gros pis au rythme des coups de gode.- Aaaaah, ouiiii, voilààààà baise-moi, grosse pute. Allez, enfile-moi.- Oui mademoiselle, voilà, bien enfilée, je suis à votre service. Désirez-vous que j’accélère ?- Evidemment, grosse truie, allez, plus vite.- Bien mademoiselle.Ma mère était en train de donner, dans un rythme soutenu, des coups de reins et Caroline commença à jouir.- Aaaah, vas-y, bourre-moi bien, je vais t’enculer comme la dernière des putes. Monsieur, s’il vous plaît, défoncez bien ma mère, je ne veux pas qu’elle en rate une miette.Donnant une claque sur les fesses de Patricia je lui dis- Allez, toi, la truie, regarde ta fille qui va jouir.- Oui monsieur, je regarde.Caroline poussa un long cri rauque. Je pensai qu’elle aurait terminé, mais, à ma grande surprise, elle se releva et dit.- Votre maman est une experte, vous l’avez parfaitement dressée, j’espère que ma salope de mère en a pris de la graine et que vous l’amménerez à un tel savoir-faire. Cette levrette m’a mise en appétit. Je crois que je vais enculer votre mère.- Fais-donc, Caroline, cette cochonne est à toi pour le moment.Caroline se leva et s’adressa à ma mère.- Enlève ton gode, et mets-le moi. Je vais t’enculer comme une bonne pute.- Oui mademoiselle.- Monsieur, ma mère pourrait-elle se lever pour préparer le bon gros cul de votre mère ?- Bien sûr, ma grande, fais-toi plaisir.- Merci monsieur.Une fois le gode-ceinture installé sur Caroline, celle-ci poussa ma mère et la fit mettre à quatre pattes le visage juste devant ma queue.- Allez, grosse chienne, tu vas avoir la queue de ton fils sous le nez. Tu ne suceras que si je t’y autorise.- Bien mademoiselle.- Maman, dit-elle à Patricia, regarde-moi cette rondelle et prépare-la ! Allez, plus vite que ça.Patricia s’agenouilla et écarta le cul de Laurence. Elle commença à lécher la petite étoile. Caroline lui appuya la tête sur le gros fessier de ma mère et lui intima.- Allez maman, rentre bien cette queue dans le cul de cette pute.Patricia s’exécuta. Ma mère poussa un petit cri.- Ooooh, mademoiselle, doucement, s’il vous plaît.Claaaaaack !!- Tais-toi. Tu es là pour prendre des coups dans le cul.- Ooooh, Ahhhhh… Ouiiii, mademoiselle.- Monsieur, me dit Caroline, la bouche de votre mère est à disposition.- Merci ma grande, encule-la bien. Je préfère tringler ta mère pendant que tu encules la mienne.- Hmmmm, quelle bonne idée, dit Caroline. Patricia, mets-toi à côté de gros cul et cambre.Patricia ne dit rien et se plaça comme Caroline le demandait. Je me mis derrière elle. Je crachai sur l’anus de Patricia et commençai à lui masser l’anus et y entrai un doigt.- Nooon, monsieur, s’il vous plaît, pas par là.- On ne te demande pas ton avis. Je vais t’enculer et tu diras merci. C’est compris ?- Oui monsieur.Pendant ce temps, Laurence commençait à gémir de plus en plus fort. Je repris- Tiens, gros cul, dis à Patricia ce qu’elle doit faire.- Patricia, lève bien tes fesses, comme moi, devant mon fils, il a halkalı escort envie de t’enculer, et tu n’oublieras pas de dire “merci monsieur”.Patricia cambra son cul et je l’attrapai par les cheveux. Je plaçai ma queue devant son orifice et la fit entrer doucement. Elle poussa un cri.- Aaaah, aaaaah, mer.. aaaah, mer… mer… meci monsieur.- C’est bien salope, tu la prends bien. Allez, continue, qu’est-ce qu’on dit ?- Mer aaaaah.. merci monsieur.Caroline et moi étions côte à côte en train d’ouvrir les culs de ces deux cochonnes. Caroline regarda ma bite entrer dans l’anus de sa mère.- Le derrière de ma mère est-il à votre convenance ? En tout cas, gros cul se laisse bien bourrer. C’est une bonne pute que vous avez là.- Oui, regarde, ma bite est bien adaptée à l’anus de ta mère. Fesse un peu Gros cul, tu vas voir, dès qu’elle a une bonne claque sur les fesses elle s’agite bien.Claaack ! Dès la fessée ressentie, ma mère ondula de plus belle et bougea d’elle même pour faire entrer le gode plus profond.- Hmmm, vous avez raison. Elle est bien dressée. J’espère que ma salope de mère vous donnera satisfaction. Elle manque encore un peu de soumission, mais je suis sûre que vous saurez en faire une pute adaptée à votre queue.- Comme toi, ma chérie, n’oublie pas que si tu peux jouer pour le moment avec ma mère, tu es mon esclave tout autant qu’elle.- Bien sûr monsieur. J’attends d’ailleurs de votre part une punition exemplaire pour ma conduite. Comment puis-je me faire pardonner ?- Plus tard. Pour l’instant, nous allons échanger nos deux truie. Tu vas me montrer comment tu encules ta mère.Caroline se retira de gros cul et nous nous plaçâmes derrière nos mères respectives.- Allez, Caroline, encule-moi ta pute de mère. N’oublie pas comment cette bonne truie s’est mise à couiner ce matin.Pendant ce temps, j’enfournai ma queue dans l’anus de ma mère que le gode de Caroline avait passablement agrandi.- Allez, gros cul, fais ton travail d’esclave, dis-je en la fessant fermement.- Merci mon chéri, allez, encule bien ta maman, rentre bien, voilàààà, aaaaah, ta bonne queue, regarde comme mes pis de salope ballottent bien, viens les toucher, alleez, bourre-moi bien à foooond, aaaah…Caroline parut surprise par le ton qu’employait Gros cul.- Vous laissez cette truie vous tutoyer, monsieur ?- Oui, quand je l’encule uniquement, c’est un privilège que je lui ai accordé. Et puis ça lui permet de se libérer et de parler librement. Hein, grosse pute ? Dis-je en envoyant une bonne claque sur l’autre fesse de Laurence.- Oui mon salaud, encule ta mère, montre bien à ces deux salopes d’esclaves comment elles vont devoir t’obéir. Ecarte bien mes fesses, que la petite puisse voir ta queue rentrer. Bourre-moi, allez, bourre-moi bien à fond, que je sente tes couilles taper contre ma chatte !Entendant les mots crus de Laurence, Caroline s’excita sur Patricia, les coups de gode devenaient plus vifs et plus profonds. Patricia commençait à gémir de plus en plus fort.- Mais dis-moi, Caroline, j’ai bien l’impression que ta mère commence à aimer se faire enculer. Allez, montre-nous comment une belle jeune fille comme toi dresse sa mère par le cul. Fais-toi obéir.- Bien monsieur. Allez salope, dis que tu aimes ça !- Ouiii, j’aime ça !Claaaack !- Tu aimes quoi ? Allez, ne fais pas ta bourgeoise, explique-nous en détail !- Ouiiii, j’aime ça !Claaaaack !!!- Je t’ai dit de parler et d’expliquer ! Dis-le ou j’arrête !- Nooooon, j’aime ça, j’aime me faire enculer. Tu es une petite pute qui encule sa mère. Je suis une truie qui aime les coups de bite dans le cul, allez, allez, Caroline, encule maman et traite-moi comme une chienne !- Tu vas sucer monsieur ?- Ouiii, si tu veux, mais ne t’arrête pas, bourre moi encooore, je t’en suppliiiie.- Monsieur, si vous voulez vous donner la peine, je crois qu’elle va jouir. Une bonne queue dans sa bouche de cochonne serait la bienvenue.Je sortis ma queue du cul de ma mère en lui disant de rester à quatre pattes puis m’installai devant Patricia.- Patricia, tu vas jouir en suçant ma queue, et je veux t’entendre.Caroline attrapa sa mère par les cheveux tout en continuant de la chevaucher. La bouche de Patricia vint juste face à ma queue. Elle ouvrit sa bouche tout en continuant de gémir et engloutit ma bite.Elle suçait avec délectation tout en continuant de crier.- La salope à l’air d’aimer ça. Continue Caroline, bourre la bien, je sais comment on va la faire jouir.- Allez salope, suce ton maître, voilàààà, allez, remue ta langue pendant que tu suces.Je dis alors à gros cul- Place ta bouche sous sa chatte, tu la lècheras quand je te le dirai.Ma mère s’allongea entre les cuisses de Caroline de façon à ce que sa bouche soit en dessous de la chatte de Patricia.Je repris.- Allez, continue, suce bien ton maître et regarde-moi. Tu vas jouir ?Patricia me regarda, la bouche déformée et poussant des cris étouffés.- Mpfff, mpffff…- Je crois que tue es prête, ma salope, dis-je en lui retirant ma bite de la bouche.- Ouiiii, je suis prêêêête, je vais jouir, qu’elle me lèche, qu’elle me lèèèèèèche !- Supplie !- je vous en supplie, je veux une langue sur ma chatte pendant que ma fille m’encule. Je vais vous sucer comme la dernière des putes, aaaaahhh, aaaah, s’il vous plaît, s’il vous plaît, je n’en peux pluuuuss.- Tu seras une bonne esclave ?- Oui monsieur, je serai à vos ordres, je ferai tout ce que vous voulez, je suis votre esclave soumiiiise, mais je vous en priiie, taksim escort je vais jouiiir.- Allez gros cul, lèche la chatte de cette chienne, et toi, Patricia, avale ma queue.Au moment où Laurence mit sa langue sur sa chatte, Patricia m’attrapa les couilles pour enfoncer ma queue profondément dans sa gorge. Elle hurlait malgré ma queue qui remplissait sa bouche et fut prise de convulsion. Caroline continuait à la besogner.- Allez maman, ne me fais pas honte, fais bien ta truie, claaack ! Allez, tu es une truie à enculer.Les convulsions terminées, je retirai ma queue de sa bouche. Caroline et Laurence s’écartèrent un peu pour observer Patricia qui se remettait de son orgasme foudroyant.Patricia haletait..- Merci, merci, merci monsieur.. Je n’ai jamais joui comme ça. Utilisez-moi désormais comme votre esclave, j’adore ça.- Eh bien tu vois, cochonne, ça te plaît d’être enculée.- Oui monsieur, merci, merci.- Allez, tu n’as pas encore terminé ton service. Gros cul, tu vas lui montrer comment une esclave remercie son maître. Tu en profiteras pour montrer aussi à cette petite pute de Caroline.Caroline réagit et dit – Mais monsieur, je n’avais pas terminé avec gros cul, j’adore la dresser et…Claaack !Je giflai Caroline et lui dit:- Je crois que tu n’as pas bien compris, petite pute. Ici, c’est moi qui décide. Avec ta mère vous êtes maintenant nos putes domestiques. Je t’ai offert ma mère quelques minutes, mais ici, le maître, c’est moi. Gros cul est ma soumise et vous êtes nos esclaves. C’est compris ?- Ou.. oui.. oui monsieur.- Enlève ton gode et mets-toi à genoux devant ma mère.- Bien monsieur. Caroline obéit et vint se placer devant Laurence.- Allez gros cul, fais-toi lécher !Laurence prit la tête de Caroline et la plaqua contre sa chatte.- Elle lèche bien ?- Moui, ce n’est pas mal… Il faudra qu’elle s’améliore un peu.- Allez, gros cul, tu as le champ libre. Montre-moi ce que tu peux faire de nos esclaves domestiques.- Oui monsieur, que désirez-vous ?- Sois inventive, surprends-moi.- Merci monsieur. Je crois qu’il faut marquer le coup et que pour bien montrer à ces deux petites cochonnes comment elles doivent obéir.- Je t’écoute.- Si vous le permettez, je vous propose de vous allonger. Je vais commencer à dresser ces cochonnes.- Bien, dis-je en m’allongeant sur le canapé.- Caroline, à genoux, face à monsieur ! Quant à toi, Patricia, viens ici, à quatre pattes sur le canapé.Ma mère se mit à côté de moi, laissant traîner ses deux grosses loches sur mon visage et continua.- Toi, Caroline, tu vas lécher le cul de monsieur pendant que ta mère le sucera. Allez, exécution !Je relevai mes jambes et sentit les mains de Caroline m’écarter les fesses tandis que sa petite langue commençait à pourlécher mon anus.Patricia m’attrapa les couilles pour bien dégager ce que sa fille devait lécher et commença à sucer doucement.Une langue sur l’anus, une bouche sur ma queue et les gros seins laiteux de ma mère qui frottaient mon visage, je me laissai faire au gré des ordres que gros culs intimait à nos deux esclaves.- Allez les putes, on ne vous entend pas, je veux de la conviction. Caroline, la langue, plus rapide. Patricia, le gland, le gland et maintenant descends bien sur la queue de ton maître, voilààà, c’est bien, alleeeeeez Patricia, je veux t’entendre !- Hmmmmm, hmmmmm, hummmpf hmmmpf…Patricia gloussai sur ma bite.- Caroline, veux-tu mieux écarter les fesses de monsieur, je veux voir ta langue plus sortie pour lécher la raie toute entière, voilàààà, de bas en haut..Je sentais la langue de caroline, démesurément sortie qui parcourait mon cul du haut jusqu’à la base des couilles.Au bout de quelques minutes, ma mère dit – Bien, maintenant, vous allez échanger vos places. Patricia, va lécher le cul de monsieur. Tu as intérêt à t’appliquer.Caroline se mit à côté de moi et commença à me sucer. Elle attrapa mes couilles pour les remonter et laisser à sa mère le champ libre pour me lécher le cul.Je sentis les mains de Patricia qui écartaient mes fesses et sa langue se promener sur mon anus.- Allons Patricia, du nerf, de la conviction. Tu chipotes. On sort bien sa langue et on est une bonne esclave obéissante, dit ma mère en lui enfonçant le visage dans mon cul.Puis, faisant toujours balancer ses deux grosses loches sur mon visage, elle me dit.- La langue de cette pute vous convient ?- Hmmmm, il y a du mieux, mais elle est moins douée que sa fille.- hmmm, hmmmmh, hmmmm confirma, satisfaite, Caroline, ma queue dans la bouche.- Allez gros cul, continuai-je, tu vas montrer à ces cochonnes comment on doit s’y prendre.- Bien monsieur, elles vont vous sucer toutes les deux et je vais vous lécher comme il se doit. Pousse toi de là, salope et va lécher ton maître avec ta fille. Regarde comme une mère lèche le cul de son fils.Patricia vint partager ma queue avec Caroline et Laurence commença à passer sa langue en la faisant aller et venir de mon cul jusqu’aux couilles.- hmmmm, j’adore ça, dit-elle. Elle lapait frénétiquement et enfouissait son visage au plus profond. Puis elle ajouta.- hmmmm, merci monsieur. J’espère que cela vous plaît, j’aimerais tant pouvoir me faire saillir à nouveau. Votre queue est si bonne.- Ne t’inquiète pas gros cul, tu auras droit à ton coup de queue ce soir. Je donnai une claque sur les fesses des deux suceuses et dit.- Ça suffit pour le moment. Allez, debout les putes, je commence à avoir faim. Vous allez nous montrer vos talents d’esclaves domestiques.Les trois cochonnes se levèrent et se tinrent şişli escort devant moi en attendant les ordres.- Toi, gros cul, tu vas expliquer à ces deux putes ce qu’elles doivent préparer et comment elles doivent servir à table.- Bien monsieur.- Je vais prendre une douche et passer un coup de fil. Quand je reviens, je veux que tout soit en ordre, sinon, je te livre à nouveau à Caroline qui saura te punir.- Bien monsieur, vous ne serez pas déçu. Désirez-vous, une fois que je leur aurai expliqué ce qu’il faut faire que je vienne vous laver ? Je sais que vous aimez que je frotte mes deux grosses mamelles sur vous avec du savon.- Peut-être, je t’appellerai si j’ai besoin de tes services.Je quittai la pièces et me rendis sous la douche.Après quelques minutes, j’appelai gros cul.- Oui monsieur ?- Tu vas me sécher.Elle prit une serviette et s’applique à me sécher. Comme elle s’attardait sur ma queue, je lui dis- Tu es vraiment une grosse cochonne, ça te plaît hein, de me servir d’esclave ?- Bien sûr monsieur.- Tu sais que tu n’es plus obligée de me servir, grâce à ce que nous allons récupérer, tu n’est plus obligée de dépendre de ton mari.- Je sais, dit-elle, d’ailleurs, je vais me débarrasser de lui.- Tiens ? mais je croyais que tu avais peur d’être obligée de la quitter- Oui, il m’offrait un confort matériel. Je pense que je suis une vraie pute et que j’adore ça.- Mais, quand je t’endentais hurler de plaisir avec lui ?- C’était pour que vous m’entendiez, maître. J’adore vous faire plaisir.- Tu es quand même une drôle de mère.- Je peux vous tutoyer, monsieur ?- Oui, si tu restes bien soumise.- Bien sûr. Vois-tu, Serge, j’ai découvert un plaisir insoupçonné dans la soumission. J’adore que tu me donnes des ordres et que tu me traites comme la dernière des putes. J’aime être ton esclave et je dois avouer que tu me fais mouiller au delà de ce que j’ai toujours imaginé. Alors, ne changeons, rien. Considère-moi comme ta chose, je ferai tout ce que tu voudras. J’aime être humiliée et que tu m’obliges à faire des choses, tes punitions m’excitent. D’ailleurs, j’avoue avoir été un peut jalouse de voir Patricia faire la truie. J’aurais adoré être obligée de le faire et pleurnicher en suppliant.Pendant ce temps, elle continuait de me caresser la queue et ponctuait ses paroles en se donnant de petits coups sur la joue avec ma bite. Elle continua.- J’adore être ton esclave de queue et désobéir pour être punie.- C’est bien, salope, tu seras enculée ce soir et je jouirai dans ton cul si tu es sage. Pour l’instant, à table.Nous sortîmes de la salle de bains. J’avais enfilé un peignoir et gros cul n’était vêtue que de ses bas et avait ses grosses mamelles à l’air.En entrant dans la salon, j’aperçus Patricia et Caroline que ma mère avait affublées des tenues de soubrettes que gros cul avait récupérées de la soirée chez jacques et Solange.Elles étaient nues et portaient un tablier noir et blanc. Seule Patricia avait une petite coiffe de domestique.Laurence m’invita à m’asseoir et ordonna.- Allez les putes, servez le repas de monsieur, et dans les formes !Gros cul était assise en face de moi, ses gros seins à l’air. Patricia et Caroline nous servirent le repas, se tenant debout de chaque côté.Nous discutâmes avec gros cul de la manière dont nous allions utiliser nos deux putes domestiques.- J’ai besoin de Patricia au bureau, elle me sert de secrétaire et de vide couilles à 14 heures.- Bien monsieur, je garderai Caroline ici qui me servira de bonniche. Je vous la préparerai pour la soirée.- Demain soir, Eric viendra manger ici, j’attends de vous que vous soyez de bonnes esclaves de queue.Elles répondirent toutes les trois à l’unisson, “bien monsieur”- Ah, gros cul, j’ai eu Solange et Jacques, ils organisent une petite vente aux enchères. Je pense que ces deux salopes pourraient être louées pour le week end, ça leur permettra de rembourser un peu leurs dettes- Une vente aux enchères ? se hasarda Patricia- Tais-toi, tu n’es pas autorisée à parler. Mais puisque tu le demandes, oui, je vous ai inscrites aux enchères. Un couple, un homme, ou une femme vous louera pour une soirée. Vous êtes de bonnes pouliches et rapporterez un bon prix, et cela vos fera un entrainement pour notre client russe auprès duquel vous irez faire les putes.- Mais monsieur, je…- Tais-toi, et dis “oui monsieur, je suis une pute à louer”- Ou.. oui… oui, monsieur, je suis une pute à louer.- Bien, allez, débarrassez la table, vous irez prendre une douche, et vous me rejoindrez dans ma chambre.Je sortis et allai m’allonger.Quinze minutes plus tard, j’étais allongé sur mon lit et elles entrèrent dans ma chambre.- Toi, gros cul, tu vas te mettre en levrette, les deux putes de chaque côté.Elles s’exécutèrent et ma mère dit- Voici monsieur, mon gros cul est prêt.- Bien, maintenant, le putes, écartez-moi ces grosses fesses et vous me sucerez quand je sortirai ma queue de son cul.Elles écartèrent le cul de Laurence et je la pénétrai directement. Ma mère poussa un cri- Aaaah , aaah, ouiii, vas-y, défonce moi !J’enculai ma mère à un rythme soutenu. Régulièrement je sortais ma queue que je donnai à sucer à Patricia ou à Caroline.Instinctivement, celle-ci commença à me malaxer les couilles et je commençais à jouir.- Allez gros cul, je vais te remplir de foutre.- Ouiii, vas-y, encule moi comme la dernière des putes, je suis ta chose.. aaaahJe me répandis dans son anus et m’étendis sur mon lit.- Patricia, tu restes avec moi, Gros cul, je te laisse la petite pour la nuit.Patricia se coucha à côté de moi et Ma mère et Caroline sortirent.- Bonne nuit monsieur, dit ma mère, je vais aller me faire lécher par cette petite cochonne, ça m’aidera à dormir.Elles fermèrent la porte et je restai allongé avec Patricia.- Demain, 7h, tu me réveilles en me suçant.- Bien monsieur.Je m’endormis sans demander mon resteA suivre.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri bursa escort görükle escort bursa escort gaziantep rus escort antep escort gaziantep escort izmir escort maltepe escort