İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Ma première fois (version féminine)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Ma première fois (version féminine)Je m’appelle Lucia, j’ai 20 ans.Je suis brune, plutôt bien faite, je porte des lunettes. Il parait que les hommes aiment les femmes à lunettes.Ah, et j’adore mon cul ! Un vrai ! On me le dit souvent ! Et j’aime comme le dise, qu’on le remarque, qu’on me remarque.J’ai envie de vous raconter ma première fois. Celle qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Celle qui fait que je m’assume ainsi que mes choix.Celle qui fait que j’aime le sexe et l’argent. Celle qui fait qu’à 16 ans j’ai fait le choix de devenir pute et une femme épanouie.Vous êtes prêtes ? Et vous messieurs ?Allons-y ! J’espère vous mettre l’eau à la bouche (ou ailleurs) !J’avais 13 ans (oui, je sais, c’est jeune et je ne suis pas la seule à être précoce !), j’étais dans un petit collège de banlieue Parisienne. Vous savez ce genre de collège où tout le monde se connaît. La fin d’année se faisait sentir par l’arrivée du dernier trimestre. Et ce trimestre n’est pas arrivé seul. Un nouveau pion est arrivé… Du genre qui fait fantasmer toutes les minettes de mon ange sur son passage… On était toute sous le charme. Vous savez comme dans les films où d’un coup il avance au ralenti, un sourire de fou au coin des lèvres,…Le genre grand, costaud, brun cheveux courts, yeux bleus,…. un bon 20/20 !A l’époque, je n”étais pas particulièrement féminine. Plutôt Jean. J’aimais bien les jeans, ça moulait mon cul. Et je me rendais bien compte qu’il ne laissait pas indifférent. Aujourd’hui encore ;)Jour après jour, je me rends compte qu’il me regarde et qu’il répond à mes sourires. Mes copines me disaient ” chaque fois que tu passes il te regarde ! Tu l’as ensorcelé ?” Et moi de leur répondre :”bin non ça serait plutôt l’inverse !! Il est vraiment canlı bahis …. Waouuuuuh !”Je ne savais pas si je devais leur dire que je fantasmais comme une dingue sur lui, que je m’étais caressée en l’imaginant me baiser bien fort et me mettre enceinte (oui c’est un truc qui m’excite).Je me caressais dès que je pouvais ! Sous la douche, dans ma chambre, dans les toilettes ! J’adorais fermer les yeux et le voir dégrafer ma chemise, prendre mes seins dans ses mains, les porter à sa bouche. Ma bouche entrouverte, ma respiration s’accélérant au fil de mon imagination, ma main entre les jambes, mon sexe humide mon clito sensible à souhait, je sentais la pointe de me seins durcir. Il pressait dans ses mains d’homme mes fesses, j’adorais ça. J’imaginais mes mains soulever son t-shirt, passer sur son torse musclé pus descendre pour sentir sa queue gonflée de désir par-dessus son pantalon. il plongeait la sienne entre mes jambes, elle était précise, efficace, je mouillais comme jamais. Il me plaquait contre lui que je sente bien son sexe bien dur.Une fois nue, je me délectais de ses caresses. Me mettant sur le ventre je lui offrais mes fesses en les remontant vers lui, les jambes bien écartées. Et là j’imaginais son sexe qui se plongeait en moi. Il s’accrochait à mes hanches et commençait à me pilonner. Fort, vite. Comme j’aime. Je jouissais de mon coté des images plein la tête et chaque fois que je le croisais, juste sous mon nombril, à l’intérieur de mon ventre les fameux petits papillons faisaient leur office.J’imagine que cela devait se voir ou se sentir, ses regards étaient devenus plus insistant. Les miens aussi d’ailleurs. Mon regard était devenu très expressif. Ils disaient “Viens, baise moi ! Maintenant”De temps à autres bahis siteleri je lui adressais, de loin, un petit baiser envoyé par main. Baiser auquel il répondait par un sourire en coin, approbateur, accompagné d’un rapide clin d’œil.C’est dingue l’effet qu’il provoquait en moi. D’un regard, il pouvait me faire mouiller et il me fallait rapidement que je m’éclipse pour me caresser.Encore maintenant quand j’y pense ça me ….. Mmmmmmmm…. Bref, reprenons, je m’occuperai de moi après !A force de se croiser, de croiser nos regards et nos sourires, de sentir ses yeux sur mon cul, me déshabiller, il finit par me demander, devant tout le monde, de le suivre dans le bureau des surveillants suite à mon comportement. Regards interrogateurs de certains et ravis pour certaines. Je pense que mes copines m’enviaient.Je m’exécutais, fébrile. Excitée et à la fois terrifiée.Il ferma la porte derrière moi prenant le soin d’avoir un regard insistant sur mon décolleté et mes fesses. Il en profita pour me proposer une chaise et fini par s’assoir derrière son bureau.Alors là ça fait un peu « cheap » mais c’est ce qu’il s’est passé « Lucia, si tu es gentille, vraiment gentille, avec moi, tu auras le bénéfice de traitement de faveur de ma part »Je recevais en plein visage la réalité de nos regards, de mes fantasmes. Et des siens apparemment.Prenant mon courage à deux mains (faute de mieux pour le moment), je lui répondais que j’étais prête à faire n’importe quoi pour profiter de ses faveurs.« Parfait ! Nous allons vérifier ça de suite » me dit-il.Il se leva, fit le tour de son bureau. J’étais toujours assise. Il s’approcha de moi, mon visage se trouvait presque à la hauteur de sa ceinture. Je devinais une bosse sous sa braguette.Il défit sa ceinture, bahis şirketleri ouvrit son pantalon et en sorti un sexe turgescent, dur et viril. Je compris très rapidement ce qu’il attendait. Je commençais donc à le pomper prenant son sexe dans ma bouche et mes mains, il passa sa main sous ma nuque, me regardant droit dans les yeux. Je soutenais son regard. Je mouillais. Il a d’ailleurs vérifié en me caressant, je lui ouvrais mes jambes pour, enfin, sentir sa main en vrai. Il voulait me préparer. J’étais plus que prête ! Réceptive au possible, je gémissais. Tout mon corps bouillonnait, je voulais le sucer à nouveau, qu’il me prenne. Maintenant !Je pense que mon corps devait clairement s’exprimer.Il me redresse me plaque contre le mur, je suis face à lui, nous nous embrassons. Nous nous dévorons la bouche, littéralement, d’une main il écarte mes jambes et plonge son sexe au plus profond de moi-même. D’un coup sec et fort. Je gémis. Effectivement j’étais bien prête, je n’ai quasiment pas senti la déchirure de ma virginité.Nous sommes face à face, il me baise clairement. Je me rends compte plus que rapidement que j’adore ça. Tout en nous embrassant, je sens sa queue me remplir au fur et à mesure de ses va et vient.Il me glisse à l’oreille que je suis une vraie salope. Et j’adore ça, encore. Il me baise encore et encore.Il presse mes seins, mon cul, je sens qu’il va jouir. Je lui dis : « crache tout dans ma chatte ».Ça lui a plu ! Je sens les salves de son orgasme dans mon sexe. Il me grogne dans l’oreille un : « t’aime ça salope !».Evidemment que j’aime ça ! Il se retire, je me rhabille. Rapidement, je sors. Immédiatement je vais aux toilettes m’assurer que rien n’est visible. Que personne ne puisse se douter de ce qu’il venait de se passer.C’est comme ça que s’est passé ma première fois. C’est comme ça que je suis devenu sa salope et que j’ai pris goût au sexe.(Spéciale dédicace à toi C-W qui m’a aidé à la rédaction de cette histoire vraie romancée)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri bursa escort görükle escort bursa escort gaziantep rus escort antep escort gaziantep escort maltepe escort