İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Punie très sévèrement 7

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Punie très sévèrement 7ATTENTION HISTOIRE POUR LECTEURS AVERTISTroisième séjour en enfer (7)Deuxième semaine de captivité Dans l’ensemble les journées se passent sensiblement comme celles de la semaine précédente.Quand je ne suis pas de corvée, surveillée et m*****ée par Amandine, je passe mon temps bâillonnée et:soit je suis enchaînée, les bras levés, mes poignets toujours équipés des bracelets en cuir des accrochés au palan fixé à une grosse branche d’arbre avec peu de liberté de mouvements ou bien pour changer je me retrouve les poignets et le cou emprisonnés dans le carcan le dos courbé ou à genoux et avec des chaînes aux chevilles.Concernant mon maître chaque matin je lui fais une fellation et avale son “nectar” avant de déjeuner.Quand il revient du travail et le soir avant qu’il n’aille se coucher et parfois en pleine nuit s’il a envie il me sodomise et éjacule dans mon cul.Les après-midi et parfois tard le soir je reçois souvent la visite d’hommes qui après avoir discuté des modalités et compensations avec mon maître viennent se servir de moi comme vide-couilles. Ils se soulagent dans ma bouche,ma chatte ou mon cul suivant leurs envies. Parfois ils amènent un ou des ami(s) pour qu’eux aussi profitent de moi.Quand ils me demandent mon prénom je réponds invariablement “la putain” même quand ils insistent ce qui leur fait dire que l’emprise de Mathieu sur moi est totale.Un après-midi il fait lourd, un orage éclate et le vent se lève.En un rien de temps je suis trempée, je suis glacée par la pluie violente et les bourrasques de vent mais enchaînée au palan je ne peux que subir en attendant que les éléments se calment.Les matins ou je suis à la disposition d’Amandine pour faire le ménage chez elle ou chez mon maître cela ne m’enchante pas bien que je sois résignée car je sais ce qu’elle va me maltraiter.Sans compter Max son chien qui est toujours présent qui a le droit de me faire ce qu’il veut, je n’ai pas d’autre choix que de subir et je dois de me comporter avec lui comme avec un homme. Les pénétrations avec le liquide qui coule depuis le début puis la semence abondante dans ma chatte ce n’est pas agréable. Ce n’est pas sain non plus car l’hygiène de la bête laisse à désirer.Cela fait partie de mes conditions de détention et je dois accepter ce qui m’arrive, je l’ai mérité.A chaque fois je suis obligée de lécher et embrasser le corps malodorant et peu attirant, la chatte à la broussaille abondante puis de faire jouir avec ma bouche et mes doigts Amandine.Ensuite, sans attendre qu’elle m’en donne l’ordre, je suis forcée de me masturber et doigter en y mettant de l’entrain jusqu’à l’orgasme, le chien est attiré par l’odeur de ma mouillure et je ne peux pas le repousser.Quand je vais travailler chez Amandine, dés que j’arrive chez elle ma robe et mes chaussures, que je mets uniquement pour aller de chez mon maître jusqu’à chez elle, sont confisqués et elle me bâillonne (car je n’ai pas droit à la parole et surtout pour que je sois moins bruyante quand elle me frappe). Je dois sortir nue à l’extérieur pour aller chercher ou rapporter le matériel utile au ménage qui est stocké dans un cabanon et souvent quand je reviens elle me bat à l’aide d’un martinet me reprochant de m’exhiber à la vue des gens pour lui faire honte.Pendant que je nettoie je reçois des coups de martinet ou de torchon car elle est toujours mécontente de mon travail ou parce que j’essaie de repousser son chien quand il devient trop gênant.Le midi comme d’habitude le chien dévore rapidement son repas, il s’accapare mon assiette et en mange la plus grande partie. Enfin Je remets ma robe et mes chaussures pour le retour chez mon maître et me retrouve toujours nue dés que l’on arrive dans sa propriété.Je suis surprise le jeudi quand avant de partir Amandine enlève sur un meuble un pot de fleurs et des cadres puis en retire une caméra et un boîtier, elle débranche des câbles électriques puis pose les différents éléments sur la table puis met le tout dans un sac.<illegal bahis star de cinéma>>.Je comprends pourquoi elle ne voulait pas que je fasse les poussières sur ce meuble.Je reviens de chez elle très abattue et j’ai la haine en l’entendant rire quand elle observe ce que je subis avec Max son chien. Surtout elle fait tout pour m’humilier et en plus il faut que je supporte ses réflexions désobligeantes. J’ai compris qu’elle n’a qu’un but: me montrer que je ne suis rien, Cela la fait jouir de me rabaisser.Deuxième mercredi de captivité le matinMon maître, avant de partir travailler, m’a bâillonnée et attachée les bras levés au palan.Je vois approcher un homme seul et après qu’il soit parti ce sont trois personnes qui viennent me voir. Ils me détachent après s’être assurés que je ne tenterais pas de me sauver puis ils se soulagent dans ma bouche, ma chatte et mon cul.Il prennent soin de bien me rattacher et bâillonner avant de partir.Le midi Amandine passe me voir.<>.Tant pis je vais passer l’après-midi avec le ventre vide, l’estomac et les intestins torturés par la faim.Elle tire sur mes tétons et les tord à les arracher, je gigote et me mets à pleurer. Satisfaite elle s’en va.Deuxième mercredi de captivité l’après-midi Je suis attachée les bras levés au palan.Le vieux jardinier vient me voir de bonne heure. Il pousse une brouette contenant du matériel<>.Il me détache et libère ma bouche.A genoux je dégrafe sa ceinture puis son pantalon qui tombe à ses pieds suivi de son slip.Je caresse son sexe relativement bien dressé puis je le lèche avant de le prendre dans ma bouche et de lui faire une fellation ce qu’il adore. Ses doigts se cramponnent à mes épaules. J’alterne les va-et-vient rapides et lents de mes lèvres sur sa queue jusqu’à ce que son corps se raidisse et que les ongles pénètrent ma peau pendant qu’il jouit dans ma bouche, j’avale le liquide.Il s’allonge sur un plaid qu’il a amené.Je caresse son corps puis embrasse et lèche son ventre et ses cuisses pendant que je masturbe vigoureusement sa queue ramollie. Il me faut du temps et beaucoup d’énergie avant qu’il ne rebande, je finis de le remettre en forme par une fellation.Accroupie au dessus de lui avec une main je positionne sa verge à l’entrée de ma chatte puis je me baisse faisant coulisser son membre en moi. Je m’active pendant un bon moment à grands coups de reins pendant qu’il râle et souffle.Je me relève et me repositionne, avec une main je prends son pénis et l’approche de mon anus dans lequel je je fais pénétrer en m’asseyant sur lui. Il est aux anges et me le dit.Avec des mouvements de mon bassin je fais coulisser son membre dans mon cul pendant un bon moment. Quand il est à point je le vois grimacer et se tortiller puis il a une mini éjaculation envoyant quelques gouttes de sperme dans mes intestins.Je me relève et attends qu’il récupère.<>.Il se lève et prend le matériel qu’il a amené.Il accroche au palan un tube muni d’un gros anneau au centre et de crochets aux extrémités. Il me positionne, écarte mes bras et fixe les bracelets de mes poignets aux crochets.Il me demande de bien écarter les jambes, enfonce avec une masse des piquets métalliques équipés de chaînes à côté de mes pieds puis fixe ces chaînes aux bracelets de mes chevilles.Après m’avoir remis la muselière/bâillon il manoeuvre le palan. Les bras et jambes écartés je décolle du sol, il ne s’arrête que quand les chaînes sont tendues ce qui a pour effet d’étirer mes membres ce qui est douloureux, mon corps forme un X.<>.Bien que j’aie mal je lui fais signe que non en bougeant la tête.<>.Après avoir caressé mon ventre et mon sexe il s’en va me laissant seule avec mes douleurs, je pleure illegal bahis siteleri et évite de bouger attendant le retour de mon maître. Vendredi matinAprès avoir fait le ménage et été frappée comme d’habitude, je donne du plaisir à Amandine.Ensuite je me masturbe violemment le clitoris et me doigte le vagin et l’anus jusqu’au moment ou agitée par des spasmes des jets de cyprine sortent de mon vagin pendant que je jouis.Elle doit aller faire une course, elle me précise tout ce que je dois faire avant de m’enfermer avec son chien dans la geôle. Après avoir accroché les bracelets en cuir qui équipent mes chevilles à des chaînes fixées dans le mur et noué la laisse de son chien à mon collier elle nous laisse seuls après avoir fermé la porte à clé.Je ne peux que subir et surtout y mettre du mien pour qu’il en finisse au plus vite. Quand enfin il se soulage un liquide abondant s’échappe de ma chatte ensuite vient le pire quand je dois lui faire ce qu’il faut avec mes mains puis ma bouche et ne rien laisser perdre malgré ma répulsion.Ce qui m’ennuie le plus c’est d’être filmée en permanence et que des gens puissent voir que je suis tombée aussi bas mais conditionnée je n’ose pas et surtout je n’ai pas la volonté de me rebeller. Je suis soumise à mes tortionnaires et je ne peux en vouloir qu’à moi, je me suis jetée seule dans la gueule du loup.Aujourd’hui j’ai droit à un bon repas le midi car selon elle je dois être en forme l’après-midi.Ensuite Amandine me conduit à l’endroit ou se trouve le carcan dans lequel elle emprisonne mon cou et mes poignets puis enchaîne mes chevilles.Vendredi après-midiUn bon moment a passé quand Amandine vient me chercher et m’amène tenue en laisse dans la maison.Dans l’allée je vois un camion de livraison.Arrivées dans la cuisine elle me libère de la muselière et des bracelets de cuir.<>.Je vais dans la salle de bain, je me lave et termine par un maquillage très voyant puis je reviens dans la cuisine.J’entends Amandine qui parle aux livreurs.<>.Elle revient dans la cuisine.<>.Elle pose des verres et des bouteilles sur un plateau. <>.J’obéis, je prends le plateau et me dirige comme une automate vers la salon.Les deux hommes restent la bouche ouverte, incrédules quand ils m’aperçoivent. Ils ne s’attendaient pas à me voir nue.Je pose le plateau sur une table basse, je remplis deux verres et leur tends puis je m’assois entre eux.Ils sont tétanisés et ne savent plus quelle attitude adopter.Je pose mes mains sur une cuisse de chacun d’eux.<>.<>.<>.<>.<>.<>.<>.Ils hésitent, je fais le premier pas. J’en embrasse un qui finit par répondre à mon baiser et à mêler sa langue à la mienne puis j’en fais autant avec l’autre.Je caresse leur sexe par dessus le pantalon et constate que la surprise passée leur pénis commence à réagir.Je déboutonne leur pantalon et baisse la fermeture. je glisse les mains dans leur slip et me saisis de canlı bahis siteleri leur membre que je triture puis que je mets à l’air.Ils s’animent et commencent à me caresser partout.J’en profite pour leur retirer pantalon et slip en les assurant qu’on est tranquilles dans cette pièce et que la femme qui les a reçus ne nous dérangera pas.A genoux sur la moquette je fais une fellation à l’un et je demande à l’autre de se positionner derrière moi et de me prendre par l’orifice de son choix, il choisit l’anus qu’il se met à défoncer. Ils ne se passe pas beaucoup de temps avant qu’ils n’éjaculent.Je suce la queue de celui qui m’a enculée pendant que l’autre pénètre ma chatte, il se passe plus de temps avant qu’ils ne se soulagent dans ma bouche et mon vagin.Je les masturbe pour qu’ils rebandent et ce n’est pas difficile car ce sont deux jeunes hommes vigoureux.Je demande à celui qui s’est occupé de mon cul de s’allonger sur la moquette et à califourchon sur lui je fais pénétrer sa queue dans mon vagin puis à l’aide d’une main je dirige la verge de son collègue contre mon anus qu’il investit d’un coup de reins.Ils rythment leurs coups de reins et je ressens des sensations très agréables pendant qu’ils ont l’impression que leur queue frotte l’une contre l’autre.Excités par cette pratique nouvelle pour eux ils ne sont pas trop longs à atteindre la jouissance et à éjaculer dans mon cul et mon vagin.Ils se relèvent.<>.<>.<>.<<ça en valait la peine>>.Leurs vêtements rajustés ils regagnent leur camion.A l’extérieur Amandine leur parle. <>.<>.Le camion démarre.Amandine me rejoint et m’affuble de nouveau du gros collier pour chien, des bracelets en cuir, de la muselière/bâillon et des grosses chaînes tout en me disant que le livreurs sont repartis déçus par ma nullité et que je ne sais même pas baiser.Elle m’emmène à l’extérieur en me tirant par la laisse, j’ai du mal à la suivre car elle marche vite et je suis gênée par les lourdes chaînes.Arrivées sous le palan je dois m’allonger sur l’herbe.elle accroche mes chevilles aux extrémités du tube fixé au palan qu’elle actionne, je ne touche plus terre et suis pendue par les pieds la tête en bas.Elle accroche sans délicatesse des pinces à linge sur les tétons de mes seins et sur mon clitoris, je ressens une forte douleur et je gesticule ce qui la laisse indifférente.<>.Elle s’en va après m’avoir frappée avec la laisse me laissant en pleurs, les fesses et le ventre rougis et douloureux.Plus le temps passe et plus je me sens mal.Quand mon maître arrive et me libère de ma position très inconfortable je reste un moment allongée par terre à récupérer.Mathieu vient me chercher pour le dîner, dans la cuisine une femme est à genoux menottée, bâillonnée, son collier pour chien est relié à une laisse accrochée à un pied de table.<>.C’est une femme aux longs cheveux blonds, mince avec des seins pas très volumineux, elle se prénomme Nadine.Il s’adresse à elle:<>.Il retire ma muselière.<>.Nadine se couche sur le dos, replie et écarte ses jambes, je me mets à genoux, je lèche sa chatte et fais pénétrer ma langue pour fouiller son vagin et alterne avec le léchage de son anus jusqu’à ce que Mathieu nous interpelle.<

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri bursa escort görükle escort bursa escort gaziantep rus escort antep escort gaziantep escort izmir escort maltepe escort